Ouvrir une nouvelle porte.

Avis sur Le Château ambulant

Avatar Cyrielle Farges
Critique publiée par le

Je n'ai aucune expérience dans ce genre, ou avec ce réalisateur (sauf le traumatique voyage de Chihiro). Du coup cest en parfaite ignare que j'ai regardé ce film. Condition optimale: le cul collé au radiateur, la tasse de thé fumante, et le doudou sur le ventre (sale portrait je l'accorde). Ce qui est assez amusant c'est que je me suis complètement indentifié à Sophie pendant les 10 premières minutes. Le moment où elle vol aux côtés d'Hauru c'était exactement moi devant le film. Au début c'est effrayant, tous ces personnages étranges voir parfaitement immondes et dégoûtants, je ne sait pas sur quel pieds danser, puis peu à peu je m'y habitue, un peu comme quand on rentre dans un bain moussant, pour au final trouver ça complètement génial.
C'est un film qui fait du bien, il est hyper enthousiasmant et féerique, c'est peut être horrible ce que je vais dire, mais ça me fait le même effet qu'un Disney. (En moins prévisible peut être? Y'a un côté "PRESQUE" adulte). Les paysages et couleurs sont justes sublimes, y'a toujours un truc un peu "foufou" à regarder, en gros c'est impossible de s'ennuyer visuellement! Et c'est un juste dosage car ce n'est pas non plus le bordel général. Les personnages sont attachants, c'est pas trop niais, enfin un peu mais ce n'est pas gênant. En fait je trouve ça beau tant sur la forme que sur le fond. Et puis c'est drôle, pas au point de se bidonner mais la grand mère, Calcifer et le pti garçon sont marrants, et Sophie en vieille est amusante, ce qui revient à dire que 95% des personnages sont funky.
Bon du coup, vu le bilan positif, je me sens obligée de voir d'autres films de ce Monsieur, mais, (musique de suspense) le spectre traumatisant du voyage de Chihiro n'est jamais loin, et je ne suis pas à l'abri de mauvaise surprises.... Mouahagahaagah. Hum.. Pardon.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 274 fois
1 apprécie

Autres actions de Cyrielle Farges Le Château ambulant