La fin d'une ère

Avis sur Le Crapaud et le Maître d'école

Avatar Tonto
Critique publiée par le

Compilation de deux moyens-métrages :
La Mare aux grenouilles : L’incorrigible Baron Têtard ne cesse de dilapider sa fortune dans ses marottes, sous les yeux désespérés de ses amis Mr Rat, Taupinet et MacBlaireau. Et voilà qu’il se prend subitement de passion pour les voitures, et veut à tout prix en acquérir une. Ira-t-il jusqu’à en voler une afin de satisfaire sa passion ? C’est en tous cas ce qui lui vaut le procès qui fait la une de tous les journaux…
La Légende de la Vallée endormie : Ichabod Crane est le nouveau professeur de la petite bourgade de Sleepy Hollow. Cultivant le ridicule comme une vertu, sa débrouillardise lui permet néanmoins de se tirer de toutes les situations, et même d’attirer les regards de la jolie Christina au détriment de Brom, le plus bel homme du village. Mais ce dernier se rend compte que Crane est très superstitieux. A la fête d’Halloween, il lui raconte la légende du Cavalier sans tête, qui rôde dans la vallée pour attaquer les voyageurs solitaires. Crane parviendra-t-il à vaincre ses peurs ?

Dernière compilation pour les studios Disney, avant de revenir sur le devant de la scène en nous offrant certains de leurs plus grands longs-métrages, Le Crapaud et le maître d’école en est sans doute la plus accomplie. Ne comportant que deux moyens-métrages à l’image de Coquin de printemps, les deux qui nous sont présentés ici s’avèrent plus égaux en termes de qualité scénaristique.
Quoique l’humour ne constitue pas le principal élément du film, on rit de bon cœur aux mésaventures du Baron Têtard, particulièrement lors de la merveilleuse séquence de la bagarre du château, où l’on retrouve toute l’inventivité sans faille des studios Disney alliée à leur inégalable sens de l’humour. Si les personnages ne sont pas tous aussi intéressants, on s’y attache sans trop de peine, particulièrement l’adorable Taupinet, dont l’animation délicate ne peut que faire fondre le cœur du spectateur le plus endurci, et qui compense le côté tête-à-claques du Baron Têtard.
Dans La Légende de la Vallée endormie, les animateurs Disney utilisent encore une fois leur style cartoonesque pour le mieux dans l’affrontement entre les deux hommes autour de la belle Christina, ce qui donne lieu à de savoureuses séquences. La meilleure scène reste bien évidemment la poursuite entre le Cavalier sans tête et Ichabod Crane, qui parvient à allier élégance, tension et humour avec un étonnant brio. On regrette seulement de voir le Cavalier sans tête si célèbre n’arriver que pour les 4 dernières minutes de film… Reste toutefois un moyen-métrage très sympathique, qui nous propose en outre une des fins les plus osées que l’on ait pu voir dans un Disney, le scénario conservant une cruelle ambiguïté sur le sort final d'Ichabod Crane.
Si cette compilation ne parvient donc pas à se hisser au niveau des longs-métrages du studio par une gestion discutable du rythme, le choix des histoires n’en fait pas moins mouche, permettant aux animateurs de débrider leur créativité de manière souvent jubilatoire, anticipant ainsi le grand retour que les studios Disney s’apprêtaient à effectuer avec leur prochain long-métrage, le brillant Cendrillon.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 188 fois
8 apprécient

Tonto a ajouté ce film d'animation à 1 liste Le Crapaud et le Maître d'école

Autres actions de Tonto Le Crapaud et le Maître d'école