Comme ça vient

Avis sur Le Crocodile de la mort

Avatar LycanthropeNyctalope
Critique publiée par le

Louisiane, moitié des années 70, le starlight Hotel dirigé par un vieux sadique monologuant sans cesse, livre ses clients fous, malaimés à son fidèle et vorace crocodile. Le film pose dès les premières minutes une ambiance glauque et oppressante par une musique signée du réalisateur (tobe hooper) et des jeux de lumières « sales » (rose pale, rouge sang, jaune orangé). Dès l’entrée de l’hôtel, le spectateur se retrouve enfermé avec les victimes dans cet endroit surréaliste voir fantomatique par la brume qui entoure les lieux. Nous sommes pris dans ce huit clos par l’isolement total des protagonistes et leur impossibilité à s’échapper, le crocodile n’attendant qu’une chose, se délecter de votre cadavre encore chaud. L’absurdité de certaines scènes accentue la folie et le mal-être ressenti dans le film. Equipé de sa faux, le dirigeant de l’hôtel semble être le maître du royaume des morts, le crocodile étant le dévoreur d’âmes. Il m’est impossible de vous dire si ce film est totalement génial ou carrément nul, il vacille de l’un à l’autre installant une lourdeur désagréable et amère dont il est difficile de se débarrasser.
Amateurs du genre, un film à voir par curiosité.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 334 fois
2 apprécient

LycanthropeNyctalope a ajouté ce film à 3 listes Le Crocodile de la mort

  • Films
    Cover O.C.N.I.

    O.C.N.I.

    Oeuvre Cinématographique Non Identifiée. Il y a des films très étranges que l'on comprend plus où moins bien mais qui doivent...

  • Films
    Cover Théories du Complot Cinéphile

    Théories du Complot Cinéphile

    Découvrez des théories incroyables du complot cinéphile!!!

  • Films
    Cover Les Introuvables Pocket Wild Side Video

    Les Introuvables Pocket Wild Side Video

    -Liste Participative -Voici la collection Wild Side Video Les Introuvables Pocket, si vous en connaissez quelques-uns veuillez...

Autres actions de LycanthropeNyctalope Le Crocodile de la mort