Phacochère !

Avis sur Le Crocodile du Botswanga

Avatar HITMAN
Critique publiée par le

Deux ans et demi après le succès de Case départ, leur comédie de voyage temporel sur l'esclavage, le duo comique Éboué & Ngijol s'attaque au monde du ballon rond dans cette satire politique potache sortie en février 2014, le même mois qu'une autre comédie, Les Rayures du zèbre avec l'acteur Benoît Poelvoorde sur un sujet similaire d'agent de footballeurs loser.
Les Stand-upper provocateurs révélés par le Jamel Comedy Club, Fabrice Éboué (Fatal, Coexister) & Thomas Ngijol (Fastlife, Black Snake) incarnent un agent et un dictateur sans scrupules qui veulent tirer profit d'un jeune joueur de football très talentueux. La mise en scène est codirigée par Fabrice Éboué & Lionel Steketee (Les Nouvelles Aventures de Cendrillon, Alad'2) sur un scénario coécrit par Blanche Gardin & Fabrice Éboué.
Le Crocodile du Botswanga raconte le périple de Monsieur Didier, agent de footballeurs ringard accompagnant un jeune espoir du ballon rond de retour dans son pays natal, le Botswanga. Sur place, il va devoir parlementer avec un dictateur africain retord, le capitaine Bobo qui espère bien convaincre le sportif prodige Leslie Konda de rejoindre l'Équipe nationale.
Au casting dictatorial, Ibrahim Koma (La Cité rose, Wùlu), Claudia Tagbo (Congorama, La Ch'tite Famille), Franck de Lapersonne (Une affaire de femmes, Venise sous la neige), Ériq Ebouaney (Lumumba, Le Flic de Belleville), Étienne Chicot (La Guerre des polices, Hibou), Hélène Kuhn, Issa Doumbia (Beur sur la ville, La Colle), Pascal Nzonzi (Les Trois Frères, Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu ?), Amelle Chahbi (Joséphine, Amour sur place ou à emporter) et la petite apparition de David Salles.

Un dimanche matin, avec ma putain, sur ma mobylette…

Leslie Konda, jeune footballeur français talentueux, repéré à son adolescence par Didier, un agent de faible envergure qui a su le prendre sous sa coupe, vient de signer son premier contrat d’attaquant dans un grand club espagnol. Dans le même temps, sa notoriété grandissante et ses origines du Botswanga, petit État pauvre d’Afrique centrale, lui valent une invitation par le Président de la République en personne : Bobo Babimbi, un passionné de football, fraîchement installé au pouvoir après un coup d’État militaire. Leslie se rend donc pour la première fois dans le pays de ses ancêtres accompagné par Didier pour être décoré par le Président Bobo qui s’avère rapidement, malgré ses grands discours humanistes, être un dictateur mégalomane et paranoïaque sous l’influence néfaste de son épouse. À peine ont-ils débarqué que Bobo conclut un deal crapuleux avec Didier : faire pression sur son joueur afin que celui-ci joue pour l’Équipe nationale des Crocodiles du Botswanga…

Ça c'est la Marine à son Bobo !

Après les Antilles, nouveau retour aux sources, direction l'Afrique dans le pays fictif du Botswanga. Le film fut tourné comme Case départ à la république de Cuba, l’une des dernières dictatures du monde et en Afrique pour la scène du safari. Le joyeux duo Éboué & Ngijol récidive en passant à la moulinette les dictatures africaines, le foot et le sida dans un récit grinçant. Un simple scénario superficiel qui manque de rebondissements mais compilant l'humour stand-up et moqueur d'Éboué qui enchaîne des scènes visuelles et corrosives pendant 90 minutes. Ngijol lui vole la vedette à l'ensemble du casting dans chacune de ses apparitions en capitaine Bobo ou en la personne de son double à la magnifique dentition. Le Crocodile du Botswanga a de bonnes séquences (la chanson paillarde de Brel, le ministre des cabinets, le safari phacochère, le Taser, le soda Sidaxyl, baisez comme vous aimez...) malgré une mise en scène simpliste qui a séduit cependant plus de 1,2 million de spectateurs.

J'ai pas dit champion !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 593 fois
6 apprécient

HITMAN a ajouté ce film à 5 listes Le Crocodile du Botswanga

Autres actions de HITMAN Le Crocodile du Botswanga