Ou comment devenir gérontophile..

Avis sur Le Déjeuner du 15 août

Avatar Aurea
Critique publiée par le

Un gentil divertissement estival, rythmé et léger, qui met en scène avec humour Gianni, un brave sexagénaire aux prises avec sa mère, sorte de vieux dragon parcheminé quasi centenaire mais toujours bon pied bon oeil, qui use et abuse de sa bonne pâte de fils corvéable à merci, contraint de se plier à la moindre exigence de l'aïeule.

C'est ainsi que courant de droite à gauche, sollicité de toutes parts, le dévoué rejeton conteur et cuisinier le jour, se mue en infirmier garde-malade la nuit.
Pour parfaire le tableau, notre homme, pris à la gorge, n'a plus qu'à sacrifier le sacro-saint jour de la Fête Nationale , devenant à son corps défendant, seul espoir pour annuler sa dette, le "baby-sitter" attitré d'une vieille dame délaissée par son administrateur de fils, parti voir ailleurs si l'herbe est plus verte.

Et comme un bonheur n'arrive jamais seul, se joignent aux deux Grâces la mère et la tante d'un bon ami malencontreusement de service à l'hôpital !
Voilà donc Gianni à la tête de quatre mamies au caractère bien trempé derrière laquelle se devine la jeune fille que chacune était encore hier : la fêtarde, coquette et délurée, qui, clope au bec ne dédaigne jamais un petit verre , la sentimentale, éternelle petite-fille d'une mère grand qu'elle adorait, ou la gourmande invétérée dont les yeux brillent, à la simple évocation d'un gratin de pâtes qui la fait saliver et se réjouir comme une gamine.

Le grand âge n'est pas uniforme, et aucune d'elles ne renonce à la vie et à ses menus plaisirs. De vieilles dames, oui, mais des personnalités vivantes, capricieuses et insupportables, qui râlent, grognent, exigent, se rebellent ou charment à l'occasion : de vraies femmes, quoi !
Un message plutôt optimiste et drôle sur la vieillesse : un Déjeuner sympathique et sans prétention au goût de nostalgie rieuse qui fait passer un bon moment, what else?

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 402 fois
29 apprécient · 2 n'apprécient pas

Aurea a ajouté ce film à 1 liste Le Déjeuner du 15 août

  • Films
    Cover Et l'été fut...

    Et l'été fut...

    Il y a le printemps du cinéma, il fallait bien que l'été, saison de toutes les vacances de l'esprit et du corps, de toutes les...

Autres actions de Aurea Le Déjeuner du 15 août