Avis sur

Le Dernier Roi d'Écosse par Anna_M

Avatar Anna_M
Critique publiée par le

Je viens de me prendre une des plus grosses baffes que le cinéma ne m'aie jamais donné. Ce film est maîtrisé de bout en bout ! Pendant une grande partie du film, le spectateur, au même titre que ce jeune médecin ou que le peuple ougandais, se prend d'affection pour le chef d'Etat Amin. On a beau savoir (puisque c'est dit dans le résumé) que l'on a affaire à un dictateur, il est très difficile de ne pas trouver cet homme sympathique, humain et plein de charisme. Pendant la première partie du film Whitaker incarne avec brio un Amin jovial, mais on a dès le début une sorte d'attirance-rejet pour cet homme grâce à la manière dont il est mis en scène : les plans lui donnent une prestance presque effrayante, les mouvements de la caméra sont angoissants... Puis à partir d'un moment l'horreur du régime qu'Amin a instauré en Ouganda se trahit à l'écran, et l'on est juste parcouru de frissons. J'ai eu la gorge nouée pendant bien une heure, James Mac Avoy est bluffant dans son rôle lui aussi. On ressent sa peur, et on la partage à chaque apparition de Whitaker ensuite. Des scènes d'une violence énorme côtoient des scènes à la limite du burlesque ( l'aérophagie du dictateur...) C'est un film absolument grandiose, qui dénonce la dictature en mettant en exergue sa complexité : Amin peut avoir une facette publique extrêmement sympathique puis se révéler tout ce qu'il y a de plus effrayant et monstrueux une fois la sphère publique écartée... Une énorme performance des deux acteurs principaux. Je me répète mais Whitaker est hallucinant, il arrive à faire rire et à glacer le sang. Avec Le dernier roi d'Ecosse on plonge en plein dans le quotidien d'un monstre (qui a hélas réellement sévi), la pression va crescendo, on ne décroche pas une seule seconde de notre écran, la dernière demie heure est transcendante : insoutenable tant on est suspendu à l'action. Et puis une fin poignante, pas une happy end neuneu mais juste une fin parfaite, dans la continuité du reste du film. C'est un coup de maître, vraiment. C'est le genre de film sur lequel on cogite une fois le générique terminé, le genre de film qui nous inspire plein de réflexions... Par la même occasion je crois que ça devient un de mes films préférés. Et à une période électorale comme la notre, il fait bon regarder ce genre de films pour se souvenir que la démocratie n'est pas figée mais est un processus dans lequel nous devons toujours être actif...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 158 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Anna_M Le Dernier Roi d'Écosse