Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Affiche Le Dernier des hommes

Critiques de Le Dernier des hommes

Film de (1924)

Lumineuse descente aux Enfers

Le nom de Friedrich Wilhelm Murnau ne vous est peut-être pas des plus familiers, pourtant ce cinéaste à la carrière et à la vie hélas trop courte fut l’un des plus influents des années 1920, et son héritage perdure encore. Révélé aux yeux du grand public grâce à son classique Nosferatu (1922), il réalisa plusieurs autres films majeurs de l’époque, tels que Faust, une légende... Lire la critique de Le Dernier des hommes

2
Avatar JKDZ29
9
JKDZ29 ·

Limpidité, élégance, fulgurance

Allemagne, 1924. Le coeur du maëlstrom d'hyperinflation. Le moment où le pays touche le fond, où Hitler tente son putsch de la brasserie. J'ai sans cesse pensé à ce contexte quand j'ai vu ce film. La descente progressive d'un portier d'hôtel, donc. Emil Jannings, carrure massive, bacchantes bouffantes et triomphantes, et son bel uniforme à cordon et gros boutons dorés. Il est la... Lire l'avis à propos de Le Dernier des hommes

2
Avatar zardoz6704
10
zardoz6704 ·

Critique de Le Dernier des hommes par AMCHI

J'aime beaucoup les films muets mais j'ai trouvé Le Dernier des hommes un peu long notamment l'épilogue qui traîne assez en longueur. Beau film mais un peu ennuyeux, les images sont belles ainsi que la musique qui accompagne les mésaventures du portier. Lire l'avis à propos de Le Dernier des hommes

2
Avatar AMCHI
5
AMCHI ·

Lalala orchestral sur dialogues absents.

Un vieux perd le travail (apparemment, c'est le genre de chose qui fait rire le voisinage) qui faisait sa fierté, on le relègue au nettoyage et il veut sauver la face, mais je vais pas vous faire un dessin. Le tout est pathétique à souhait parce qu'il est dévasté (insulté aussi) et qu'être portier, ça lui permettait de faire le coq devant ses voisins (tout ça, c'est fini), ces commères qui... Lire la critique de Le Dernier des hommes

3 3
Avatar Megillah
5
Megillah ·

Une fable caricaturale et émouvante

Le Dernier des hommes raconte une fable plutôt convenue mais souvant amusante et portée par une musique engagée. Le film est lent et un peu long, le jeu du vieux portier est à la fois caricatural et émouvant, son dos semble raconter la moitié de l'histoire, son visage l'autre. Et pourtant, on passe un bon moment. Si l'histoire n'a pas grand chose de révolutionnaire, il y a des sens... Lire l'avis à propos de Le Dernier des hommes

Avatar Swanney
7
Swanney ·

Costumer pour paraître

« Aujourd’hui tu es le premier, estimé de tous, un ministre, un général, peut-être un prince. Sais-tu ce que tu seras demain ? » Ce premier intertitre lance idéalement Le dernier des hommes (1924) car il installe d’entrée le ton du quinzième film de Friedrich Wilhelm Murnau. Et, derrière un récit dramatique, c’est toute la virtuosité et la maîtrise technique... Lire l'avis à propos de Le Dernier des hommes

Avatar In_Cine_Veritas
9
In_Cine_Veritas ·

Critique de Le Dernier des hommes par pierrick_D_

Un monde sans pitié.Le portier vieillissant d'un grand hôtel commence à fatiguer,et la direction le rétrograde à l'entretien des chiottes,ce qui le brise moralement.Ce drame social du grand cinéaste qu'est Murnau est d'une fantastique acuité et d'une actualité sidérante,sans doute parce qu'il s'agit d'une étude du caractère humain,chose qui en fin de compte n'évolue guère.On attaque avec une... Lire l'avis à propos de Le Dernier des hommes

Avatar pierrick_D_
8
pierrick_D_ ·

Pas le dernier des cinéastes

Friedrich Wilhelm Murnau atteint une nouvelle fois le sommet grâce à ce film puissant, portrait d'une déchéance, mais que le cinéaste filme toujours avec une grande humanité et une saisissante maitrise technique. Comme à son habitude, le génie allemand nous offre un jeu de lumière des plus fous, porté par une performance poids lourd du grand Emil Jannings. Une nouvelle œuvre majeure de... Lire l'avis à propos de Le Dernier des hommes

Avatar Caine78
8
Caine78 ·

Last One

Le scénario tient sur un post-it : un portier de grand hôtel, pour qui exercer sa profession est le plus grand honneur qui soit, se voit reléguer à un poste moins prestigieux à cause de son âge. Pour lui c'est une véritable descente aux enfers. L'uniforme de portier joue un rôle primordial dans ce film : le héros y est attaché comme un petit garçon est attaché à son ballon ou une... Lire l'avis à propos de Le Dernier des hommes

Avatar Vico1997
6
Vico1997 ·

"Il est moins grave de perdre que de se perdre."

Plus haut il montera sur cette échelle, plus dure sera la chute. Accompagné de son fervent et maitre cadreur, Karl Freund, Murnau dépeint dans Le Dernier des Hommes une toile sociale torturante et cruelle. Ombres étendues sur des kilomètres, gestuelles et mimiques théâtrales, décors cartonnés… De tels éléments nous ramènent au surréalisme Allemand, dont Murnau en est le maitre. Emil... Lire la critique de Le Dernier des hommes

Avatar Clément_Bodin
9
Clément_Bodin ·