Affiche Le Deuxième Souffle

Critiques de Le Deuxième Souffle

Film de (1966)

Melville lumière

La meilleure façon de décrire Le deuxième souffle est à mon sens de préciser qu'il est parfaitement représentatif du style Melville. On y retrouve en effet tous les thèmes chers au réalisateur : la fatalité, le code d'honneur, les relations ambigües entre flics et voyous, la violence, l'attention minutieuse aux détails, la mélancolie dépressive (qui rappelle celle des westerns crépusculaires),... Lire l'avis à propos de Le Deuxième Souffle

50 5
Avatar Kalian
9
Kalian ·

Aux grands hommes, la police reconnaissante

Le deuxième souffle pourrait être l’expression appliquée au Doulos (après la parenthèse malheureuse de L’ainé des Ferchaux qui entérine la rupture avec Belmondo) : plus à l’aise, en pleine possession de ses moyens, Melville y creuse les mêmes thèmes narratifs et y amplifie son esthétique. Le décor urbain est désormais familier, tout comme les personnages qui y sévissent : stetson, imperméables,... Lire la critique de Le Deuxième Souffle

58 2
Avatar Sergent_Pepper
8
Sergent_Pepper ·

Le choix de sa mort

C'est vraiment avec Le Deuxième Souffle que la seconde vie de Melville commence, celle des polars noirs épurés où l'action et la tragédie sont privilégiées face aux dialogues et potentielles lourdeurs inutiles. Dès les premières secondes avec l'évasion, il nous fait rentrer au coeur du récit en nous faisant suivre le périple de cet évadé où amitié, dignité, trahison, police... Lire l'avis à propos de Le Deuxième Souffle

28
Avatar Docteur_Jivago
8
Docteur_Jivago ·

Polar oppressant et dur

C'est une chronique du milieu inspirée par un roman de José Giovanni, mais qui s'éloigne du style série noire à la française, avec le pittoresque de Pigalle et ses truands folkloriques, on retrouve plutôt ici le style du film noir américain des années 40-50, celui de Hawks, Dassin, Walsh ou Huston... on sait que Melville est le cinéaste français qui s'en est le plus approché. Le... Lire l'avis à propos de Le Deuxième Souffle

21 25
Avatar Ugly
8
Ugly ·

"Gitan?"

Le milieu, tu connaissais pas ? Melville te donne une leçon de rattrapage magistrale : un manuel illustré du code de l'honneur des bandits de l'époque. Les encagoulés se mettent à nu, avec cette pudeur propre aux films de Melville, sans sensationalisme incongru, mais avec un réalisme qui fait froid dans le dos ! Un monument du film policier ? je n'arrive pas à faire le tri dans l'oeuvre de... Lire l'avis à propos de Le Deuxième Souffle

8
Avatar USEFOOL
10
USEFOOL ·

Critique de Le Deuxième Souffle par Bung

Le Deuxième Souffle, c'est d'abord un polar, un film où trois gaillards s'échappent de prison, et se retrouvent poursuivis par un flic (Meurisse, terrible Meurisse) retord et blasé des affaires de gangsters. Gus (ce cher, ce grand Ventura) veut se barrer en Italie. Il revient voir Manouche et l'embarque avec lui dans ses turpitudes, pris dans ce monde de gangsters qui change tellement malgré... Lire l'avis à propos de Le Deuxième Souffle

6
Avatar Bung
8
Bung ·

Le deuxième souffle

Ce polar signé Jean-Pierre Melville date de 1966. C'est la deuxième partie de sa carrière après "le doulos", "l'ainé des Ferchaux" et avant "le cercle rouge", "le samouraï". Après "le doulos", le style de Melville dans "le deuxième souffle" se modifie en gommant l'émotion, en épurant les personnages à leur caractère essentiel. Le point culminant de ce style "melvillien" sera le "cercle rouge".... Lire la critique de Le Deuxième Souffle

4 1
Avatar JeanG55
9
JeanG55 ·

« On aborde un sacré tournant »

Le Deuxième souffle est une œuvre de vengeance dont la finalité est de laver un honneur préalablement sali par les calomnies ; et sa grande originalité, sa grande force aussi, c’est qu’elle aborde la vengeance avec distance, sang-froid, calcul. Jean-Pierre Melville refuse de laisser libre cours au sentimentalisme ou aux explosions de violence : ses fusillades sont brèves et brutales,... Lire l'avis à propos de Le Deuxième Souffle

3 3
Avatar Fêtons_le_cinéma
8
Fêtons_le_cinéma ·

Doom, le film

Quatre ans plus tôt, Le Doulos marquait un coup d'accélérateur dans l'oeuvre de Melville : Le Deuxième Souffle est un accomplissement. Tout y est rempli, achevé ; le champ est plus large et chaque figurant a une identité forte. C'est un film de techniciens sophistiqués, encore et avec même... Lire la critique de Le Deuxième Souffle

3
Avatar Zogarok
8
Zogarok ·

Le deuxième souffle (1966)

Il s'agit d'un polar noir. Gu, interprété par Lino Ventura, s'évade de prison. Ayant besoin d'argent pour partir à l'étranger il participe au braquage d'un fourgon. Le scénario parait simple mais il est en réalité dense et complexe. Il se passe beaucoup de choses et il y a beaucoup de personnages. Si cela parait un peu confus au début du film, cela se décante rapidement et on y voit de plus en... Lire l'avis à propos de Le Deuxième Souffle

3
Avatar greenwich
9
greenwich ·