Kitch révolutionnaire

Avis sur Le Docteur Jivago

Avatar STEINER
Critique publiée par le

Adaptation déposant son vernis de kitsch sur le roman âpre et lumineux de Pasternak sans pour autant en avoir extirper quelques heureuses réminiscences : le rapport avec la nature, l’étendue perdue des espaces et la conscience des personnages du rôle déterminant du monde végétal, cette faculté de regarder la neige et d’en être saisie. La pellicule parait littéralement saupoudrée de neige, même si les évènements contemporains et la guerre civile y tiennent une place majeur. Cependant, on n’y trouve pas une simple dénonciation de la terreur révolutionnaire, car le grand mystère, c’est la nature, avec qui Jivago a le don inné de communiquer à l’encontre d’un système qui cherche au contraire a la transformer, avec une révolution qui a en quelque sorte enlevé le toit qui recouvrait la Russie, qui se retrouve à ciel ouvert. Ce qui nous est donné à voir et a sentir, c’est cette immensité a perte de vue qui distingue la Russie de l’Europe.La Russie tout entière, toute sa nature, étant associé à l’exaltation de la liberté .
Néanmoins, et la réserve est importante, Lean a réduit a un beau mélodrame ce qui est d’abord est roman qui pense, un très grand roman qui pense tout le temps, qui pense certes la politique, mais aussi la nature et l‘homme. Les personnages se séparent les uns des autres avec une sorte d’acquiescement étrange, consentant a ce que la vie les arrache les uns aux autres, soumis à une sorte de toute puissance du hasard qui fait aussi la force des personnages, en contraste avec une volonté révolutionnaire qui ne tremble jamais et que rien n’attriste, mais qui dans le film semble comme phagocyté par un sentimentalisme qui affaiblie considérablement ce contraste édifiant.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 360 fois
0 apprécie · 1 n'apprécie pas

Autres actions de STEINER Le Docteur Jivago