Affiche Le Doulos

Critiques de Le Doulos

Film de (1962)

L’écheveau de feu.

Initié dans Bob le Flambeur, le film noir selon Melville met ici en place ses jalons avec plus d’aplomb. La scène d’ouverture en est l’archétype. Plan séquence urbain, elle suit la silhouette de l’imperméable et du feutre d’un individu qui semble l’émanation même du décor. Surcadré par les poutrelles métalliques, le fracas des trains et la misère des terrains vagues, dans un noir et blanc se... Lire l'avis à propos de Le Doulos

64 11
Avatar Sergent_Pepper
9
Sergent_Pepper ·

L'homme au chapeau

En argot, un "doulos" est un chapeau et par extension, un indic, un donneur parce qu'il porte le chapeau comme les policiers à cette époque. C'est un film noir dans la tradition des films français des années 50, comme Du rififi chez les hommes ou Touchez pas au grisbi, même s'il témoigne du goût que Melville portait au film de gangsters hollywoodiens. Mais... Lire la critique de Le Doulos

14 2
Avatar Ugly
8
Ugly ·

A l'ombre de l'arnaque

En adaptant au cinéma le roman du même titre de Pierre Lesou, Melville fait sien tous les codes du film noir à l'américaine pour rendre au genre un hommage vibrant et terriblement soigné. Chaque parcelle de cette bobine à l'écriture redoutable transpire les ambiances poisseuses de ce cinéma outre atlantique qui semble avoir été une grande source d'inspiration pour le réalisateur français. Des... Lire la critique de Le Doulos

18
Avatar oso
8
oso ·

Les fantômes du chapelier

Personnellement, c'est avec "Le doulos" que j'ai connu mon épiphanie melvillienne. Jusque là, j'avais vu quelques films du réalisateur, les trouvant parfois intéressants, mais sans jamais vraiment comprendre pourquoi Melville était unanimement célébré. "Le doulos" est parvenu à m'éclairer, dès sa séquence d'introduction : la longue marche de Reggiani dans la fameuse rue Watt... Lire la critique de Le Doulos

14
Avatar Val_Cancun
8
Val_Cancun ·

Critique de Le Doulos par batman1985

Melville était un touche-à-tout dans le cinéma français mais c'est avec le film policier qu'il a écrit ses plus belles lettres de noblesse. Parmi eux, il y a Le doulos. Le doulos, c'est un chapeau. Mais dans le jargon policier, c'est un indicateur ou celui qui porte le chapeau. Voilà pour l'explication du titre. Au final, on obtient un film policier assez bien construit, dans le milieu des... Lire la critique de Le Doulos

9
Avatar batman1985
8
batman1985 ·

Critique de Le Doulos par Alligator

août 2009: Un film particulier dans mon histoire de cinéphage : c'est la première cassette vhs que j'ai achetée, avec mon premier magnétoscope. Et pourtant cela faisait très longtemps que je ne l'avais revu. Si longtemps que je ne me souvenais pas des grandes lignes du scénario et encore moins de ses finesses. et finalement, je le voyais plus grand, plus beau, plus mythique. Il avait eu le... Lire la critique de Le Doulos

5 1
Avatar Alligator
7
Alligator ·

Le Doulos

"Le Doulos" est un film noir, de Jean-Pierre Melville, devenu une référence pour certains cinéastes. Le scénario est tiré d'un roman de Pierre Lesou (n°357 dans la collection Série Noire...). En bref, un truand, récemment sorti de prison règle ses comptes. Mais il s'associe à un autre truand de mauvaise réputation, un probable indicateur de la police. Lentement mais sûrement s'enclenche... Lire la critique de Le Doulos

4 2
Avatar JeanG55
9
JeanG55 ·

Il faut choisir : mourir ou mentir

Le Doulos est un film noir particulièrement intelligent, au scénario palpitant et à la mise en scène très soignée ... du Jean-Pierre Melville, quoi ! C'est franchement et sans aucun doute l'un des deux ou trois meilleurs film de JP Melville, que j'ai vu jusqu'à présent. Le Doulos ressemble beaucoup à mon JP Melville préféré, Le Samouraï. Ce sont deux polars qui se transforment en... Lire la critique de Le Doulos

3
Avatar lessthantod
9
lessthantod ·

Critique de Le Doulos par Zazooن

Le ton est donné dès la scène d'ouverture. Spectateur, enfile ton imper, ton chapeau et prépare-toi à prendre ton temps. Ne t’arrête à ce qui paraît évident et jette de temps en temps un petit coup d’œil par dessus ton épaule, on ne sait jamais. Tu vas découvrir ce petit monde mal famé qu'est la banlieue, ses terrains crasseux qui bordent les voies ferroviaire assourdissantes et ses habitants,... Lire la critique de Le Doulos

6
Avatar Zazooن
9
Zazooن ·

Noir c'est noir...

« Le Doulos » fait partie de ces films noirs crépusculaires dont Jean-Pierre Melville avait le secret (maintes fois imité - Kitano, les frères Coen, Michael Mann, Johnnie To, John Woo - jamais égalé). Inspiré par les films noirs américains, il a pour autant réussi à créer quelque chose de tout à fait français, en mettant l'accent le plus souvent sur la camaraderie dans le milieu du grand... Lire la critique de Le Doulos

2
Avatar Arthur Debussy
8
Arthur Debussy ·