Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Affiche Le Doulos

Critiques de Le Doulos

Film de (1962)

Chapeaux, impers, honneur et solitude

Ou - quand Melville trouve sa voie. Bob le flambeur n’était qu’une esquisse, presque la parodie d’une œuvre pas encore réalisée. Avec le Doulos, et malgré un scénario très (trop) sophistiqué, Melville commence à développer tous ses grands thèmes, la solitude, la mort à l’arrivée, l’honneur (sans doute approximatif), l’amitié à hauteur d’hommes, avec tous leurs... Lire la critique de Le Doulos

24 5
Avatar pphf
6
pphf ·

L’écheveau de feu.

Initié dans Bob le Flambeur, le film noir selon Melville met ici en place ses jalons avec plus d’aplomb. La scène d’ouverture en est l’archétype. Plan séquence urbain, elle suit la silhouette de l’imperméable et du feutre d’un individu qui semble l’émanation même du décor. Surcadré par les poutrelles métalliques, le fracas des trains et la misère des terrains vagues, dans un noir et blanc se... Lire l'avis à propos de Le Doulos

42 11
Avatar Sergent Pepper
9
Sergent Pepper ·

A l'ombre de l'arnaque

En adaptant au cinéma le roman du même titre de Pierre Lesou, Melville fait sien tous les codes du film noir à l'américaine pour rendre au genre un hommage vibrant et terriblement soigné. Chaque parcelle de cette bobine à l'écriture redoutable transpire les ambiances poisseuses de ce cinéma outre atlantique qui semble avoir été une grande source d'inspiration pour le réalisateur français. Des... Lire la critique de Le Doulos

13
Avatar oso
8
oso ·

Belle mécanique

À partir de ce moment là, Melville a trouvé sa voie et ne s’en déroutera plus ; il a d’abord réalisé des adaptations littéraires à mes yeux aussi compassées que pesantes d’ennui, Le silence de la mer et Les enfants terribles, puis un mélodrame abominable, Quand tu liras cette lettre. Ensuite viennent Bob le flambeur, excellent film de pègre, et... Lire la critique de Le Doulos

9
Avatar Impétueux
8
Impétueux ·

Critique de Le Doulos par Zazooن

Le ton est donné dès la scène d'ouverture. Spectateur, enfile ton imper, ton chapeau et prépare-toi à prendre ton temps. Ne t’arrête à ce qui paraît évident et jette de temps en temps un petit coup d’œil par dessus ton épaule, on ne sait jamais. Tu vas découvrir ce petit monde mal famé qu'est la banlieue, ses terrains crasseux qui bordent les voies ferroviaire assourdissantes et ses habitants,... Lire l'avis à propos de Le Doulos

6
Avatar Zazooن
9
Zazooن ·

Critique de Le Doulos par batman1985

Melville était un touche-à-tout dans le cinéma français mais c'est avec le film policier qu'il a écrit ses plus belles lettres de noblesse. Parmi eux, il y a Le doulos. Le doulos, c'est un chapeau. Mais dans le jargon policier, c'est un indicateur ou celui qui porte le chapeau. Voilà pour l'explication du titre. Au final, on obtient un film policier assez bien construit, dans le milieu des... Lire l'avis à propos de Le Doulos

6
Avatar batman1985
8
batman1985 ·

Critique de Le Doulos par Pom_Pom_Galli

Le doulos est un film noir comme on en fait malheureusement plus. Si l'ambiance est une franche réussite, le film vaut surtout pour son scénario complexe, et riche en rebondissement, fausses pistes et suspens. Et ce jusqu'à la dernière minute. Il faut s'accrocher pour saisir le nom de tous les personnages (desservis par un casting d’exception), mais une fois fait, il ne reste plus qu'à se... Lire l'avis à propos de Le Doulos

4
Avatar Pom_Pom_Galli
8
Pom_Pom_Galli ·

Critique de Le Doulos par hopkins

Le film s’ouvre sur une phrase ... "Il faut choisir,mourir ou mentir..."Il ne se consacrera d 'ailleurs que à cela (mensonge et mort) La structure de l 'oeuvre réside entre deux mondes celui des voyous et celui des flics ...Nous avons l 'impression de comprendre très vite l 'intrigue, mais non ...elle est en réalité très complexe ..Jean-Pierre Melville offre à Jean-Paul Belmondo le rôle de... Lire l'avis à propos de Le Doulos

1 5
Avatar hopkins
9
hopkins ·

Critique de Le Doulos par aldosavage

Un film au montage astucieux qui multiplie les fausses pistes et qui inspirera le Pulp Fiction de Tarentino ( dixit ce dernier) Attention le départ peut sembler un peu mou et laisse croire à un petit polar pépère à la française pour devenir intrigant avec la scène de la gifle. Lire l'avis à propos de Le Doulos

5
Avatar aldosavage
8
aldosavage ·

Critique de Le Doulos par Zogarok

Troisième film noir à la française de Melville, après Bob le flambeur (1956) et Deux hommes dans Manhattan (1959), Le Doulos marque une accélération dans la carrière du cinéaste (futur auteur du Cercle Rouge, du Samouraï et de L'armée des... Lire l'avis à propos de Le Doulos

2
Avatar Zogarok
7
Zogarok ·