L'attrape-coeurs

Avis sur Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain

Avatar Saint-John Poivrot d'Arvor
Critique publiée par le (modifiée le )

Sans déc' j'y crois pas. On se fait vraiment attaquer pour tout et pour rien sur ce site de voyous. On est tout câlin tout serviable avec tout le monde, et v'là qu'on vous bouscule comme ça, injustement, alors qu'on était bien peinard à palabrer innocemment avec des amis. On se croirait dans le métro.

Alors parce qu'on fout 6 au "Grand Nulle Part", direct on s'attire des rancunes tenaces (alors que j'ai noté généreusement encore en plus). Parce qu'on fout 5 à "Appetite For Destruction", c'est des cochons qui viennent vous demander des comptes et vous traiter de sale schnock. Et j'en passe et des meilleures. Et tout ce petit monde se prétend civilisé par dessus le marché, élitiste. Civilisation mon cul ! Elite mes fesses ! Toute cette violence gratuite j'y crois pas sans déc' ! On est vraiment plus en sécurité nulle part mon bon monsieur.

Dernièrement c'est sur mon propre Top 10 films que je me suis fait lâchement dénigrer. Le type s’amène, bonnet de panda à la con sur le guignol, juste pour me faire comprendre que je suis rien qu'une lope à cause que j'ai mis Amélie Poulain dans mon classement personnel. Numéro 5 même, comme le Chanel. Ou le mambo c'est au choix. Mais peu importe, ce qui importe c'est que tu te rendes un peu compte de la situation ubuesque : se faire traiter d'inverti par un mec qu'est tout fier de se trimbaler avec un bonnet de panda. T'y crois toi ? Une espèce protégée encore en plus. On croit rêver non ? Tout va à vau l'eau que j'te dis.

Bref, puisqu'il faut se justifier d'aimer, alors je me justifie d'aimer : oui, j'aime "Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain". La belle affaire ! C'est que j'ai un cœur moi mes mignons. Il réagit à l'émotion, rien qu'à l'émotion le mien. Foin de l'intellect et de la technique ! Pour qu'une chose m’intéresse faut que ça me tambourine dans le tréfonds. C'est comme ça que je fonctionne. J'm'en carre de ceux qui vous raconte une oeuvre comme on explique un logarithme. J'en baille rien que d'y penser. Les réserves des cliniciens de la toile, ça me coagule de fond en comble, sachez le. Les empaillés du palpitant, tout pareil. Je demande juste un peu de flamme, le minimum de feu ! Tous les cinéphiles du monde peuvent se liguer pour m'expliquer par ax+b que c'est le pire navet de l'histoire cet "Amélie Poulain", j'm'en fiche éperdument. Sus à eux ! Leurs très bien fouillées analyses c'est bon pour le rectum. Sans offense aucune ! Du coeur que diable, de la passion nom de Dieu ! J'ai la faiblesse de croire que l'une des plus grandes noblesses du cinéma c'est de nous abrutir de magie par moments. N'importe quel ahuri, l'espace d'une heure ou deux, le faire vibrer à grands coups de féerie. Lui faire sauter l'imagination par le défilement d'images. Le chouette de film c'est celui qui te fait croquer du rêve. La salle obscure tu dois en ressortir un peu cafouilleux, un peu étourdi, comme si tu venais de boumer dans les étoiles. T'en ressors que t'es pas encore totalement revenu, on te parle que tu comprends qu'à moitié, que t'es un peu là mais que t'es encore beaucoup ailleurs. Pas besoin d'être éduqué pour ça. C'est là sa grande force au cinoche. C'est à la portée de tous. Choper le coeur des gens. Mettre la tronche dans les vapeurs, la plaisante nouba dans l'estomac. Comme pour la musique. Comme devenir amoureux. Très grande force ! Faut pas négocier avec les sentiments, faut pas tenter de les raisonner. Trop raisonner ça entrave les ventricules. C'est médical. Moi plus ça me palpite dans le buffet plus je trouve que l'ouvrage est réussi. Faut que ça toque. Le sang circule, tout va bien, je suis vivant. C'est ma vision des choses. La seule qui vaille. Chacun sa jauge. Et de ce point de vue là Amelie Poulain fait son effet. Ce petit film il m'a remué l'intérieur, il m'a grandement émerveillé. Je trouve qu'il a du cœur et qu'il a de l'âme. C'est pour ça que je l'aime autant et qu'il est mambo number 5 dans mon classement. Je ne vais quand même pas nier pour faire genre. Que j'suis pas une lope pour autant. J'dis ça pour le mec au galure de panda là. C't'ignoble !

Eh ! oui j'ai aimé :

J'ai aimé son astucieuse poésie, verte aux entournures.
J'ai aimé sa petite histoire d'amour, niaise aux entournures.
J'ai aimé le gimmick des "j'aime/j'aime pas" de chaque personnage. Ce genre de petits rien qui vous touche comme des grands tout, et qui font que les gens sont les gens, avec leur part d'ombre et de lumière.
J'ai aimé Amélie aussi, son côté fantasque, unique, hors du monde.
J'ai aimé tous les autres acteurs aussi, sauf peut être Djamel, qui en fait un peu trop, certes.
J'ai aimé toute cette folle inventivité. Toute cette imagination débordante. Toute cette originalité.
J'ai aimé cette cascade de bons sentiments, cette humanité dégoulinante à chaque coin de rue. Parce que c'est quand même pas du luxe de nos jours.
J'ai aimé le coup du nain de jardin aussi. Marrant ! Attendrissant !
J'ai aimé la musique de Tiersen, cette valse mélancolique. Tout ça tout ça.

Je conclurai en vous racontant ce que m'a dit un jour un pote, qu'était pas une lope non plus, alors qu'on parlait un peu du film comme ça, entre nous. Il m'annoncé comme ça, tout péteux : "C'est con ce que je vais dire, mais chaque fois que je mate ce film, à chaque fois j'ai envie d'être quelqu'un de meilleur à la fin. Ça dure peut être que le temps d'une demi journée ce sentiment, mais durant ce temps là j'ai envie d'aider les autres. Ça me donne foi en l'humanité".

Tout était dit. Moi aussi il me donne envie d'aimer les autres ce film. Mais moins longtemps par contre. Genre une petite demi-heure pas plus. J'ai le coeur économe voyez vous, surtout quand j'me fais traiter de chiffemolle par des mecs qui portent un panda sur le chef. J'en reviens toujours pas d'ailleurs sans déc' ! Y'a vraiment plus de respect.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 5352 fois
238 apprécient · 7 n'apprécient pas

Saint-John Poivrot d'Arvor a ajouté ce film à 1 liste Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain

  • Films
    Illustration Top 10 Films

    Top 10 Films

    Avec : 2001 : L'Odyssée de l'espace, Eternal Sunshine of the Spotless Mind, Orange mécanique, Blade Runner,

Autres actions de Saint-John Poivrot d'Arvor Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain