Amélie Poulain, je défends sans honte.
Comme Unfinished Sympathy de Massive Attack, ce film a le don de me mettre dans une petite bulle.
Quand j'en ressors, je peux découvrir une cure contre le cancer, débarrasser le monde du racisme et trouver que Jane Birkin a une plastique de rêve.
En même temps, bien entendu.

Alors j'entends déjà venir les gueux qui rappelleront que ouiiiiiii c'est niais, jaune et infantilisant.
À ceux-là, je répondrai :
- effectivement
- TG, TGCM ou TGCMQR, au choix
- osef
ou, plus simplement :
- fuck

D'accord ce n'est pas très choupi d'insulter les gens, mais en même temps ils m'ont pourri mon petit espace de bonheur.

Amélie Poulain, ça parle des joies simples et C'EST une joie simple.
Les personnages sont caricaturaux, manichéens, bisounours, tout ce qu'on veut (les Fatals Picards en parlent mieux que moi), mais putain ce que ça fait du bien.
Le pire qui puisse arriver dans ce film, c'est sans doute qu'un des personnages casse l'un de ses lacets.
On sait comment ça va se dérouler, comment ça va se terminer.
Et vous savez quoi ? Le meilleur c'est qu'on s'en fiche.

Les acteurs ont l'air de passer un aussi bon moment que nous, on découvre Audrey Tautou et sa frimousse qui pourra difficilement jouer dans un Hannibal Lecter.
À noter que c'est aussi l'un des seuls films où Yolande Moreau n'essaye pas de se faire détester par la terre entière.

La bande originale est un pur enchantement et, même si elle n'a pas été écrite spécialement pour le film dans son intégralité, habille toutes les scènes de ce piquant et cette espièglerie qui caractérisent Amélie.
Merci Yann Tiersen.

Jean-Pierre Jeunet a toujours ses "univers" (m'énerve ce terme), ici il nous y promène et on l'en remercie.

Objectivement, il n'y a rien de très original dans ce film.
Rien non plus qui justifie de parler de chef-d'œuvre.
Y'a pas de scènes d'action spectaculaires, pas de twist qui te retourne le cerveau dans les 2 dernières minutes, pas de budget hollywoodien, pas de "bankable" à l'affiche.

Ben alors pourquoi c'est bon ?
Parce que c'est simple et efficace.
C'est rafraichissant.
Et des fois, on n'a pas besoin de plus.
Des fois, on s'assoit et on déguste en toute naïveté.
SeigneurAo
10
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à ses listes Psychotages sur les nains, Top 'Les 15 premières minutes', 10 films à voir pour Thieuthefirst et L'intro Amélie Poulain

Le 26 octobre 2010

243 j'aime

31 commentaires

Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain
SeigneurAo
10

J'assume

Amélie Poulain, je défends sans honte. Comme Unfinished Sympathy de Massive Attack, ce film a le don de me mettre dans une petite bulle. Quand j'en ressors, je peux découvrir une cure contre le...

Lire la critique

il y a 12 ans

243 j'aime

31

Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain
Before-Sunrise
10

Méli-Mélo

Le film qui m'a fait découvrir les sot-l'y-laisse. Donc 10/10. Bon trève de plaisanterie, je me dois de rédiger une "vraie" critique d'Amélie Poulain. Après l'avoir vu 5 fois, je crois que je m'en...

Lire la critique

il y a 11 ans

171 j'aime

39

Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain
MathieuM
4

Critique de Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain par MathieuM

Tiens, une petite critique rétrospective. En sortant de la salle en 2001, j'aurais mis 8 voire 9. Mais avec le temps, je me suis ravisé. Une seule chose aura eu le don de m'agacer rétroactivement...

Lire la critique

il y a 11 ans

107 j'aime

15

Your Name.
SeigneurAo
10
Your Name.

10 minutes : allez, encore 1h35 à supporter. 1h45 : mais... qu'est-ce qu'il vient de se passer ?

Il est des séances qui tombent à pic. Voici quelques jours, je devais expliquer en long, en large et en travers pourquoi, non, je n'avais pas aimé le merveilleux Arrival du non moins fantastique...

Lire la critique

il y a 5 ans

192 j'aime

49

Léon
SeigneurAo
10
Léon

OK

Luc Besson de nos jours, c'est quasi-exclusivement Europa Corp, société quasi-caritative qui donne de l'argent pour que des films de daube puissent finir la lobotomie entamée par TF1 sur nos chères...

Lire la critique

il y a 12 ans

171 j'aime

14

Mr. Robot
SeigneurAo
5
Mr. Robot

Mr Grosses Bottes bien boueuses et bien lourdes (avec spoilers)

Vous pouvez vous épargner Mr Robot. Et aussi cette critique si vous souhaitez persister, car elle est plombée de spoils. Regardez Fight Club (évidemment, tout le monde l'a déjà dit), Dexter,...

Lire la critique

il y a 7 ans

132 j'aime

80