"Rater sa vie est un droit inaliénable".

Avis sur Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain

Avatar CodeNapoleon
Critique publiée par le

CodeNapoléon est un amateur de cinéma en tous genre, bon public mais exigeant. Des films, il en a vu. Des bons, des moins bons. Des mauvais, des très mauvais. Quid du "Fabuleux destin d'Amélie Poulain" ?

Il aime les histoires simples, mais pas les histoires simplistes. Alors quand une histoire est à la fois belle et simple, il en est ravi.
Il aime la poésie. Un peu, mais pas trop. Jean-Pierre Jeunet, lui, adore la poésie, et ça se voit. "Trop de poésie tue la poésie" disait le grand Michael Bay, ou bien était-ce Arnold Schwarzenegger ? Quoi qu'il en soit, poésie excessive pour certains, poésie d'une justesse impeccable pour d'autre, "Amélie Poulain" est indéniablement une fable du miracle quotidien, des petites choses de la vie qui "incite les zygomatiques à la tétanisation crispée" comme le disait si bien Desproges (et là, j'en suis certains !).

Il aime Paris. Enfin pour dire vrai, il aimerait Paris si la ville lumière était telle que représentée. Sous la caméra de Jeunet, la capitale est une carte postale mouvante dont on se délecte de chaque plan baignés d'une lumière verdâtre bienveillante. Ce n'est donc pas un hasard si Renoir s'invite dans l’œuvre. Amélie Poulain, c'est l'histoire d'un tableau. Ou alors, c'est un tableau qui est l'histoire d'Amélie Poulain ? On ne sait plus, on ne sait pas, on ne veut pas savoir tant les interprétations sont nombreuses.

Il aime le visage plein de malice d'Audrey Tautou, il aime son jeu d’actrice, sa façon de parler, de voir les choses. En revanche il n'aime pas le faciès de Dominique Pinon. Pour vrai dire, il en a peur. Mais il joue bien ... mais tout de même, il fait peur. "Amélie Poulain" est un conte où chaque participant à sa propre personnalité, ronchon ou joyeux, mesquin ou naïf. Tout les acteurs sont parfait dans leurs rôles, s'empreignant totalement de l'humeur de leurs personnages.

Il aime la douce et belle musique. Ce qui explique pourquoi il aime Yann Tiersen. En revanche, il n'aime pas l'accordéon. Pas du tout. Mais, Paris sans accordéon, c'est comme un français sans béret.

Pour couronner le tout il aime la Lorraine. Et comme Jeunet a passé son enfance en Lorraine, il aime Jeunet. Chauvinisme me direz vous ? Je répondrai solidarité régionale exacerbée.

"Amélie Poulain" c'est bien. Mais un peu creux, dans le fond. Après tout, n'est-ce pas là tout le charme du film ?

8/10

PS : librement inspiré "http://www.youtube.com/watch?v=Z2RfTPc6hEc".

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1013 fois
2 apprécient

Autres actions de CodeNapoleon Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain