Advertisement
Affiche Le Feu follet

Critiques de Le Feu follet

Film de (1963)

A la hauteur du roman éponyme de La Rochelle? OUI

Tout l'intérêt du film réside dans le désespoir de son protagoniste. Isolé durant sa cure de désintoxication à l'alcool, Alain Leroy se rendra à Paris pour espérer renouer les liens avec ses anciens amis. Pourtant tous ont évolué et personne ne partage l'angoisse perpétuelle dans laquelle baigne la vie du personnage principal. A travers leurs épanouissements feints, les différents compagnons... Lire l'avis à propos de Le Feu follet

5 1
Avatar Julien Chesneau
9
Julien Chesneau ·

Comme une flamme qui s'élève avant de s'éteindre.

Sorti d'une longue période d'isolement due à son alcoolisme dont il vient de sortir, un homme vit très mal l'idée d'être séparé de sa femme. Après une dernière rencontre amoureuse sans lendemain, il décide de se suicider dans les quarante-huit heures ; l'heure pour lui de faire un dernier bilan auprès de ses compagnons de biture... Autant le dire ; Le feu follet n'est pas un film... Lire la critique de Le Feu follet

2 1
Avatar Boubakar
9
Boubakar ·

Le mal est au cœur de ma volonté.

Ma première rencontre cinématographique de Louis Malle avec un de ces films les plus noirs, pessimiste et désespérant de sa filmographie. On est quand même désemparer par ce film surtout d'une adaptation du roman de Drieu La Rochelle qui toute sa vie finalement n'a penser qu'au suicide. Il y'a aussi des acteurs qui pendant toutes leurs vie et leurs carrières ont attendus pour avoir ce fameux... Lire l'avis à propos de Le Feu follet

4
Avatar Cthulhu_Mantis
7
Cthulhu_Mantis ·

Critique de Le Feu follet par Eric31

Le Feu follet est un excellent drame réalisé par Louis Malle inspiré de la vie de Jacques Rigaut (un écrivain dadaïste français mort par suicide le 6 novembre 1929 à Châtenay-Malabry (Hauts-de-Seine), qui était l'ami de Drieu La Rochelle qui en fera le héros de La Valise vide, puis du Feu follet et de L'Adieu à Gonzague.... Interprété par la superbe Maurice Ronet (son plus beau role)... Le... Lire l'avis à propos de Le Feu follet

2 1
Avatar Eric31
9
Eric31 ·

Souvenez-vous de Rigaut

Au rang de l'incontestable, il s'élève un Feu Follet dont la simplicité et toute la rigueur métaphysique étonnera plus d'un lecteur/spectateur. Ce qui est surtout surprenant avec ce film, c'est que Louis Malle ait tenu à rendre honneur au livre... et non l'inverse. J'ai pris plaisir à lire à l'écran cette errance, toujours juste, mais elle est incomprise. Lire la critique de Le Feu follet

4 5
Avatar OVBC
8
OVBC ·

Demain, je me tue

Copie impeccable et projection sur grand écran : c'est une véritable redécouverte du film quand on ne l'a pas revu depuis très longtemps, et seulement dans son salon. Ah, le grain de peau de Ronet et de sa compagne, dans les premières scènes ! Et ce Paris du début des années 60, l'atmosphère des cafés et les voitures de l'époque dans une circulation déjà bien engorgée. "Demain, je me tue" dit... Lire la critique de Le Feu follet

1
Avatar 6nezfil
8
6nezfil ·

Critique de Le Feu follet par AMCHI

C'est le film le plus personnel de Malle d'ailleurs à l'origine il voulait interpréter le rôle principal et garder le film rien que pour lui mais les producteurs n'ont pas vu cela du même œil et finalement Malle donna le rôle à Maurice Ronet (entre Ascenseur pour l'échafaud et Le feu follet 4 ans se sont écoulés et l'acteur bouffi par l'alcool a... Lire l'avis à propos de Le Feu follet

3
Avatar AMCHI
7
AMCHI ·

Critique de Le Feu follet par ChaK_

Film très philosophique, sur les errances de cet homme, brisé dans sa jeunesse par l'alcool et la débauche, mais plus encore, brisé par sa cure de désintoxication. Confiné pendant 4 mois dans une clinique, l'homme perd gout à la vie. Lors de ses sorties provisoires, l'homme errera dans Versailles et Paris, cherchant un sens aux choses, cherchant chez ses anciens proches un but, et surtout un... Lire l'avis à propos de Le Feu follet

2
Avatar ChaK_
7
ChaK_ ·

Détresse de l’isolement

Dans Le feu follet, Louis Malle respecte les genres. Ainsi, l'intuition sera féminine alors que l'entêtement sera masculin. Le réalisateur français adapte ici le roman éponyme de Pierre Drieu La Rochelle et engage Maurice Ronet pour incarner le personnage principal, Alain Leroy. Lire la Lire la critique de Le Feu follet

Avatar In_Cine_Veritas
9
In_Cine_Veritas ·

Quand un poison créer un élixir cinématographique

Après avoir eu un beau coup de coeur pour Oslo 31 Aout de Joackim Trier, Je me suis dit qu'il fallait quand même que je vois le film qui l'avait inspiré : Le Feu follet. C'est donc avec beaucoup d'attentes que je me suis lancé dans ce film de Louis Malle, et je pense pouvoir dire que je n'ai pas été déçus ! Là où l'esthétique des plans et où la contemporanéité d'Oslo 31 Aout... Lire la critique de Le Feu follet

Avatar Geoffrey Michel
8
Geoffrey Michel ·