Avis sur

Le Fondateur

Avatar Eric31
Critique publiée par le

En 1937, Patrick McDonald fonde « l'Airdome », restaurant sur la Route 66 près de l'aéroport de Monrovia en Californie... lequel sera déplacé à 64 km à l'est de San Bernardino et rebaptisé McDonald's en 1940...
En 1953, les frères Richard et Maurice McDonald (joués par Nick Offerman (Dick) et John Carroll Lynch (Mac) commencent les franchises de leur chaîne de restaurants avec succès à partir de Phoenix en Arizona... en se fixant pour but de gagner un million de dollars avant l'âge de 50 ans....
En 1954, le vendeur de machines à milk-shake Raymond « Ray » Kroc (joué par Michael Keaton) inspiré par le succès financier des deux frères, s'associe avec eux pour tenter de développer considérablement leur petite idée de franchise en empire de la restauration McDonald's...
C'est a partir de là que le film réalisé par John Lee Hancock (Dans l'ombre de Mary (Saving Mr. Banks), écrit Robert D. Siegel commence et montre comment propriétaires et concepteurs d'un restaurant de restauration rapide révolutionnaire : « McDonald's » qui était a l’époque, le contre-modèle absolu du drive-in, par sa rapidité, son efficacité, son prix peu couteux et son coté très familial... devient une franchise formater créé par un homme d'affaire peu scrupuleux en multipliant désaccords stratégiques et commerciaux entre lui et les deux frères... lesquels vont être spolier de leur création.... en a faisant des produits de consommations qui rapportent (rien aux créateurs)...

Servi par un très bon casting ou on trouve aussi Laura Dern qui joue Ethel Fleming (la compagne de Ray Kroc), Patrick Wilson et Linda Cardellini qui jouent les époux Rollie et Joan Smith (laquelle deviendra Mme Kroc) et Justin Randell Brook qui joue Fred Turner (l’héritier de l'empire McDo)... Ce portrait captivant de l'Amérique des années 1950 dépeint les prémices d'une nouvelle économie et d'une société qui fait de la consommation sa nouvelle religion.... Une aventure humaine et sociologique passionnante, qui centre sur un personnage peu sympathique et calculateur... role dans lequel, Michael Keaton impose un jeu tout en nuances pour composer un homme charmeur, visionnaire et ambitieux qui a construit l’empire en piétinant l’œuvre de ses vrais créateurs sur malheureusement une mise en scène conventionnelle.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1631 fois
14 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Eric31 Le Fondateur