👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

J'avais tout essayé : les somnifères, les relaxants chimiques, les relaxants à base de plante, les anxiolytiques, l'homéopathie, j'ai consulté un neurologue qui m'a fait passer une polysomnographie et m'a prescrit un traitement à base d'amphétamines pendant un an afin de rétablir un rythme de sommeil normal.

On m'avait conseillé de manière plus ou moins avisée de cesser de boire du café, de me faire un bon film, d'éviter les jeux vidéos le soir, de lire Proust, de lire Aristote, de fumer un joint avant de me coucher, de m'adonner à diverses activité physiques dont le sexe et/ou la masturbation, de faire des exercices de respiration, de relaxation, de consulter un psy, un acuponcteur, un hypnotiseur, et même un micro-palpeur assermenté (véridique), d'arrêter de me torturer l'esprit avec de citations du genre "toutes les eaux sont couleur de noyade", de faire le noir complet dans ma chambre, de porter un pyjama violet et surtout pas rouge, de m'orienter la tête vers le nord, vers l'est, de mettre mon oreiller face à la porte de la chambre, de porter des bouchons d'oreille, un cache yeux, de fermer la fenêtre, d'ouvrir la fenêtre mais de fermer les volets, d'ouvrir les volets, rien n'y faisait, je ne dormais plus.

J'ai employé les grands moyens : je me suis pris des cuites qui m'ont fait sombrer dans le sommeil agité et sans rêves de l'alcoolique, j'ai tenté de me faire taper sur la caboche par un ami peu scrupuleux après avoir vu Fight club, je me suis lancé dans des parties d'échec sans chronomètre sur internet, j'ai écrit et relu des centaines de fois le récit de mes rêves, et les conséquences ont été désastreuses.

J'ai perdu ma copine, mes études sont passées à la trappe, mon compte en banque s'est mis en grève reconductible, mon addiction à la boisson croissant de manière inversement proportionnelle, mon visage a pris l'apparence de la face cachée de la lune, mes amis sont devenus de vagues connaissance puis m'ont oublié, mes parents n'ont pas plus supporté mon irascibilité constante et m'ont déshérité, mon colocataire a fait changer les serrures en mon absence, les services sociaux m'ont menacé d'une mise sous tutelle, alors je suis allé trouver mes grands-parents en dernier recours, pensant qu'une retraite à la campagne pourrait peut-être me faire du bien.

Et ma grand-mère, un après-midi où j'errais sans but dans la maison, a eu l'idée de me faire voir Le grand bleu. Et jusqu'alors, je crois n'avoir jamais aussi bien dormi.
T_wallace
2
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Les plus mauvais films français

il y a 11 ans

127 j'aime

10 commentaires

Le Grand Bleu
Hypérion
8

Hypnotique.

Le Grand Bleu, film générationnel par excellence, est un film douloureux à revoir aujourd'hui quand on voit le chemin qu'a pris son réalisateur par la suite. Quand même, qui aurait pu imaginer que...

Lire la critique

il y a 11 ans

62 j'aime

10

Le Grand Bleu
Grard_Rocher
5

Critique de Le Grand Bleu par Gérard_Rocher

En 1965sur une île des Cyclades, deux gamins amoureux des océans, Enzo et Jacques se confrontent afin d'avoir la suprématie en apnée. Le père de Jacques également passionné trouve la mort au cours...

Lire la critique

il y a 8 ans

39 j'aime

30

Le Grand Bleu
Gothic
8

Le grand bleu avec une chaussure noire

MC SONAR Vaguement (ah ah!) inspiré par la vie de l'illustre Jacques Mayol et de sa rivalité avec Enzo Maiorca (Molinari dans le film), Besson nous plonge dans les eaux troubles de ce personnage...

Lire la critique

il y a 9 ans

24 j'aime

6

In the Court of the Crimson King
T_wallace
10

Critique de In the Court of the Crimson King par T_wallace

Lors de mes jeunes années (au moment où mes oreilles commençaient à se sensibiliser à la musique), dans le salon de mes parents, la collection de vinyles trônait entre les VHS et les bandes...

Lire la critique

il y a 9 ans

55 j'aime

6

Léon
T_wallace
3
Léon

Critique de Léon par T_wallace

Ha ha ha ! c'est nul ! Dire qu'on m'avait dit : "Mais non, Besson ne fait pas que des mauvais films ! T'as vu Subway, d'abord (non, je n'ai pas vu Subway) ? Alors ne te permets pas de dire n'importe...

Lire la critique

il y a 11 ans

42 j'aime

20

Collatéral
T_wallace
5
Collatéral

Critique de Collatéral par T_wallace

Le film était parti pour entrer dans mon top 10 ; que dis-je, peut-être même mon top 3... Il aurait du me réconcilier définitivement avec Tom Cruise... Il aurait du faire de Michael Mann mon...

Lire la critique

il y a 11 ans

28 j'aime

2