L'appel de la mer

Avis sur Le Grand Bleu

Avatar Razimbo
Critique publiée par le

Il y a deux cas possible: celui qui aime la mer et celui qui va découvrir qu'il aime la mer. Si vous ne faites pas partit de ces deux catégories je suppose que le film n'est pas pour vous... quoi que... Ce qui est magique c'est la façon dont la "lenteur" du film (qui est non sans rappeller le calme limpide de l'eau) va être perçu par le spectateur. Le grincheux amateur de cyborg et de transphaurmeurs va lâcher le cinquième "chiant" de sa semaine, tandis que l'amateur de fond marin en sortira dans un coma assez indescriptible et plutôt rare. Mais le fait est que ces deux personnes auront vécu la même experience, qu'ils le veuillent ou non. N'avez vous jamais eut la sensation de flotter dans un demi sommeil agréable après une journée à la plage ? Le grand bleu, c'est la même chose. Apprécié ou non, on ne peut se retenir de plonger avec les deux personnage qui vivent si fort leur attirance du fond, que l'on se sent nous même indescriptiblement attiré vers les abysses. L'air devient l'eau et l'eau devient l'air. L'oppression et le malaise que ressent Jaques lorsqu'il est hors de l'eau nous entraine à la réclamer afin de le délivrer de cet étouffement dont il est victime. Le rythme est calme, un bon calme, pas celui qui tente de meubler des lacunes dans son scénario mais au contraire le calme qui hypnotise, qui transporte au fil des vagues. Lorsque le film s'achève, on reprend son souffle. Un souffle qu'on avait inconsciement retenu dans cette oeuvre boulversante qui plonge au coeur de la passion et d'un appel de l'océan qui est en chacun de nous.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 230 fois
1 apprécie

Autres actions de Razimbo Le Grand Bleu