Avis sur

Le Grand Méchant Loup par SuperTAZE

Avatar SuperTAZE
Critique publiée par le

& voilà, comme d’habitude, je me suis encore fait avoir par le nom de Poelvoorde en gros sur l’affiche, du coup j’y suis encore allé.
& comme d’habitude (ou presque), j’ai encore aimé !

Une bonne petite comédie française sortie de derrière les fagots, c’est cool.
Parce que bon, à y réfléchir, la dernière date de quand ? Un bonheur n’arrive jamais seul, probablement, printemps 2012, plus d’un an…

Soyons honnêtes, le film commence mollement. Très mollement. Ca rame même pas mal pour introduire la situation. Les 3 frères sont les 3 petits cochons du conte de Perrot (les maisons de paille, de bois & de pierre sont bien là, c’est amusant, surtout que chercher une maison de paille en plein Versailles, il y a de quoi s’amuser longtemps…oO).
Le film sort doucement du bois quand Poelvoorde rencontre le grand méchant loup, délicieusement interprété par Charlotte le Bon (visiblement une ancienne miss météo de Canal+, de ce que j’ai compris), totalement craquante (OK, être nue pour la moitié de sa présence à l’écran aide pas mal) pour attiser les démons de minuit de notre belge favori. A se demander d’ailleurs comment celui-ci peut tromper sa femme, interprétée par une charmante inconnue (Valérie Donzelli) qui ferait perdre le sommeil à n’importe quel mâle doté de 3 neurones connectés, mais bon passons.

Le film va surtout trouver réellement son rythme quand on va passer au second chapitre. Après avoir pris le premier frère (Poelvoorde) en narrateur & héros principal, c’est le 2nd (Fréd Testot) qui va désormais s’y coller. Avec quelques flashbacks sur le premier chapitre en changeant de point de vue.
Efficace, brillant même par moments.
On se doute d’ailleurs que le 3ème frère (Kad Mérad, pour une fois qu’il ne gâche pas le film c’est déjà un exploit !) passera à son tour dans le rôle du héros/narrateur.

Bref, un film pas vraiment convenu sur les relations de couples & les entre frangins, avec de bonnes trouvailles & de franches tranches de rigolade (Poelvoorde parlant de « l’ergonomie corporelle » de son amante, juste jouissif). Du concentré de bonne humeur (même si les féministes trouveront à redire sur les personnages féminins).

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 188 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de SuperTAZE Le Grand Méchant Loup