Affiche Le Grand Sommeil

Critiques de Le Grand Sommeil

Film de (1946)

On s'en fout, mais quand même.

EN FAIT, Marlowe s'attaque dès le début à TROIS problèmes distincts (il est essentiel de les distinguer d'abord, pour ensuite les rapprocher, si l'on veut suivre un minimum). 1) Un libraire, Mr Geiger, fait chanter la famille Sternwood. Il cherche à se faire payer pour des dettes de jeu contractées par la jeune Carmen Sternwood, nymphomane déchirée en permanence. 2) Un autre maître chanteur,... Lire l'avis à propos de Le Grand Sommeil

49 20
Avatar Hélice
9
Hélice ·

Sin City

En réalisant "Le Grand Sommeil", Howard Hawks nous démontre une nouvelle fois qu'il est sans doute le plus génial des touche-à-tout ayant sévi dans ce bas monde, du moins dans le monde du cinéma. Il adapte de manière remarquable le roman homonyme de Chandler qui est le prototype même du roman inadaptable sur grand écran. Car l'histoire en elle-même multiplie les fausses pistes, les intrigues... Lire la critique de Le Grand Sommeil

56 10
Avatar Kalopani
9
Kalopani ·

Je m'ferais beau gars

(Oui, j'ai un peu honte...) Après une gouleyante brochette de classiques du film noir, 'Le Grand sommeil' c'est quand même... La grosse, grosse classe. Ce n'est pas forcément que ce soit du lourd suspense final parce que le scénario vire un peu aux poupées russes mais (on s'en fout) c'est vraiment tout, sinon c'est le firmament à première vue. Non seulement, l'histoire est aussi délicieusement... Lire l'avis à propos de Le Grand Sommeil

56 19
Avatar drélium
9
drélium ·

Critique de Le Grand Sommeil par Artobal

Ce qu'on aime dans ce film, c'est d'abord (si on a du goût) son cinéaste. Puis, si on a plus de goût, ses acteurs, son histoire et toutes les choses goûteuses qu'il vous offre. Mais alors sur ce plan, on peut s'amuser à relever, sous forme de liste, quelques unes des plus jouissives et étonnantes : Toutes les filles, dès qu'elles tombent sur Marlowe/Bogart, sont frappées d'une sorte... Lire la critique de Le Grand Sommeil

57 22
Avatar Artobal
9
Artobal ·

Fast Seduction

Alors que Le Port de l’Angoisse, qui réunissait pour la première fois Bacall et Bogart à l’écran, souffrait d’une intrigue assez pâle, le nouvel opus les réunissant va se révéler plus ambitieux sur son terreau romanesque : Le Grand Sommeil voit ainsi Faulkner adapter du Raymond... Lire l'avis à propos de Le Grand Sommeil

18 7
Avatar Sergent Pepper
8
Sergent Pepper ·

Les gangsters étaient trop propres sur eux

Je veux bien que l'intrigue du grand sommeil soit un charabia incompréhensible, et que l'intérêt du film ne réside pas là, mais où alors ? J'ai le souvenir par exemple de m'être totalement noyé dans l'histoire de la dame de Shanghai, dont le scenar marche également sur la tête, et pourtant j'avais adoré, parce que c'était compensé avec une ambiance étouffante, effrayante, angoissante, et... Lire la critique de Le Grand Sommeil

15 1
Avatar KingRabbit
6
KingRabbit ·

Le Monde de Chandler

Victime de chantage, le richissime général Sternwood convoque le détective privé Philip Marlowe pour lui confier une mission qui se révélera extrêmement dangereuse... Sorti en 1946 et produit par la Warner Bros, Le Grand Sommeil, adaptation du roman éponyme de Raymond Chandler, est un film noir connu pour la complexité de son intrigue. Le réalisateur Howard... Lire l'avis à propos de Le Grand Sommeil

13 7
Avatar Watchsky
8
Watchsky ·

Le Grand bordel

Deux ans seulement après le Port de l'Angoisse, le trio mythique Hawks/Bogart/Bacall se reforme pour l'adaptation du roman noir de Raymond Chandler « The Big Sleep ». Dès lors en plein âge d'or du film noir, Hawks tente l'aventure du polar en réunissant ce qu'il estime être l'équation ultime du classique Américain. Personne ne lui donnera tort, car en réunissant à nouveau le couple mythique... Lire la critique de Le Grand Sommeil

22 1
Avatar Nicolas Chaussoy
4
Nicolas Chaussoy ·

Critique de Le Grand Sommeil par Kalian

Si le scénario, déjà touffu et complexe dans le livre de Chandler, devient parfois cryptique ici, la faute à la censure qui régnait alors à Hollywood (il était en effet considéré immoral de parler de pornographie ou d'homosexualité, tout comme il était interdit par le code Hays de présenter sous un jour favorable un "délinquant"), The Big Sleep reste un chef d'œuvre. Pourquoi? Pour les... Lire l'avis à propos de Le Grand Sommeil

36 2
Avatar Kalian
10
Kalian ·

Inexplicable

Le film est entouré d'une fameuse réputation ! Il serait incompréhensible. Et, si on creuse un peu l'histoire, c'est vrai que l'histoire est un peu étrange. Comme s'il y avait plusieurs scénarios greffés les uns aux autres. On nous dit même que Hawks en personne ne comprenanit pas ce qu'il filmait. Mais, honnêtement, quand on regarde ce film, son caractère inexplicable est plus que secondaire.... Lire l'avis à propos de Le Grand Sommeil

19 1
Avatar SanFelice
10
SanFelice ·