Le guerrier est silencieux... comme ce film hélas.

Avis sur Le Guerrier silencieux - Valhalla Rising

Avatar Jaïs Doriac
Critique publiée par le

Avant toute chose, je tiens à préciser que je suis friand de poésie. Qu'elle soit contemplative, épique, élégiaque, gothique etc... la seule exception est peut-être celle du contemporain.

Pour ce qui est de ce film...

Je peux comprendre d'un certain point de vue esthétique que le film a une puissance cachée. Je peux comprendre que le peu de dialogues renchérissent l'ambiance dans laquelle il essaie de nous plonger. Il y a des symboles intéressants que l'on peut analyser facilement.

Mais jamais je ne reverrai ce film.

Le film fait 1 h 30 mais j'avais l'impression de regarder 3 h de film ! Je ne demande pas spécialement de la violence car même si on ne dirait pas au premier abord, on parle d'un film de vikings. Mais alors.... c'est incompréhensible. Je n'ai rien contre le silence contemplatif, les scènes où les personnages ne se parlent pas etc.. ça donne des fois dans certains films de la tension, du suspens etc... Dans ce film, on a limite l'impression qu'ils se font un duel de "celui qui parle il est mort" "oh écoute le vent... ah c'est mieux quand tu fermes ta gueule" du coup au bout de 25 silences on se dit "bon... il faut passer à autre chose maintenant." . Je ne spoilerai pas tout le film pour ceux qui veulent le voir, mais je tiens juste à dire que lorsqu'ils *SPOILER*

*SPOILER SPOILER*

Se rendent en Amérique du Sud, ils s'attendent à tomber sur des indigènes. Or ce n'est pas le cas. Les seules rencontres qu'ils font avec eux c'est en se prenant leurs flèches dans le corps. Je tiens à mettre une étoile pour cet effet car ça a été fait ainsi dans un autre film très bon d'ailleurs nommé Aguirre La colère de Dieu, dans lequel ils ne voient jamais les indiens mais se font décimer un par un par eux. Mais c'est bien tout, sans compter les visions de One-Eye qui ne sont en fait que les visions de son avenir sous un filtre rouge fait avec photofiltre. La fin n'a aucun sens ne serait-ce les derniers mots du petit garçon "Elle est salée" en parlant de l'eau.

*FIN DU SPOILER*

Bref je lui mets une étoile donc pour l'effet des amérindiens invisibles, une autre pour le peu de musique qu'il y a parce que je dois admettre qu'elle est assez sympa. Le fait de jouer des métaux pour en faire une musique entraînante dans une scène qui sera considérée certainement comme une des plus absurdes et glauques est assez sympa. Et également une troisième pour le vent qui parle plus que les hommes. Car mine de rien, il y a une métaphore cachée derrière ce vent et derrière ce film. Hélas, il ne plaira pas à tout le monde et m'a déçu, ceci dit j'ai été prévenu.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 248 fois
1 apprécie

Autres actions de Jaïs Doriac Le Guerrier silencieux - Valhalla Rising