Dovakhiin !

Avis sur Le Hobbit : La Bataille des cinq armées

Avatar Kevin R
Critique publiée par le

De la même façon que les fans d'Olive et Tom n'ont pas été impressionnés par le but de Zlatan Ibrahimovic face à l'Angleterre, les joueurs de Skyrim ne sont pas surpris par Le hobbit : la bataille des cinq armées. Au contraire, tuer un dragon en 5 minutes, c'est pas très glorieux ! En plus, Bard ne connaît même pas la technique pour dégommer le boss final. Il lui faut le temps d'utiliser toutes ses munitions pour se rendre compte qu'il faut absolument utiliser une flèche plus grosse !

Une fois le boss final tué, la cinématique est vraiment sympa : la ville prend feu et Bard devient jarl. M'enfin jarl d'une ville cramée, c'est pas très utile. Du coup, Bard, en fin leader, décide d'aller demander aux banquiers un emprunt à taux zéro pour reconstruire sa ville un peu plus loin. Après une analyse financière très poussée, le crédit nain lui refuse ce prêt. Heureusement, Bard rencontre des voisins aux longues oreilles qui eux aussi souhaitent obtenir un emprunt à taux zéro auprès du crédit nain. Grâce à l'aide d'un actionnaire communiste du crédit nain, Bard et ses voisins vont présenter un gage tout à fait satisfaisant. Alors que Bard se croit déjà jarl du plus beau village de la terre du milieu, le PDG du crédit nain lui fait valoir que la fraude corrompt tout et refuse une nouvelle fois l'emprunt à taux zéro aux deux clients mécontents !

Alors que le service contentieux du crédit nain commence à intervenir, voilà qu'arrivent Éric Cantona et ses fidèles pour venir retirer toutes leurs liquidités du crédit nain. De là, Bard et ses voisins réalisent que s'ils laissent Éric Cantona et les autres clients retirer leurs économies, ils peuvent dire adieu à leur emprunt à taux zéro ainsi que leur PEL !

Ainsi, le service contentieux et les clients capitalistes décident de mettre un terme aux agissements des alter-mondialistes. Éric Cantona réussit tout de même à tuer le directeur du crédit nain mais cela ne suffit pas : Bard devient Jarl d'un petit village appelé Deauville, et les voisins aux longues oreilles instaurent un paradis fiscal.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 191 fois
8 apprécient

Kevin R a ajouté ce film à 4 listes Le Hobbit : La Bataille des cinq armées

Autres actions de Kevin R Le Hobbit : La Bataille des cinq armées