Advertisement

Le feu au lac !

Avis sur Le Hobbit : La Désolation de Smaug

Avatar Altharil
Critique publiée par le

Le Hobbit est l’un de mes livres préféré depuis l’enfance (davantage même que Le Seigneur des Anneaux) car on y retrouve toutes les thématiques chères à Tolkien et que j’affectionne tant. Naïf et enfantin dans sa première partie le récit se complexifie dans les rapports humains (si on peut dire) et dans ses enjeux avant de déboucher sur une tragédie héroïque…

Je suis pourtant loin d’être un adepte puriste des adaptations littéraires (qui donnent souvent de mauvais films) et d’un point de vue cinéphile, Peter Jackson a encore réussi un film d’heroic fantasy où les mots « divertissement » et « aventure » prennent tout leur sens sans compter qu’il fait de vrais liens avec son autre trilogie sans la peur d’inventer complètement de nouvelles choses et même d’aller peut-être un peu trop loin, de s’attarder sur des trucs qui aurait plus leur place dans une version longue (et pas assez sur d’autres) et de s’enticher de quelques problèmes de rythme au montage.

Bon je vais parler des trucs qui m’ont un peu gêné (avant de vous redire que j’ai adoré le film), valables surtout si on a lu le livre.

D'abord Beorn et c’est surtout ce point qui m’a le plus agacé.
Mais pourquoi diable révéler d’entrée que c’est un changeur de peau ?! Il y avait largement mieux à faire au niveau suspense et mise en scène mon cher Peter ! Puis surtout, Beorn est un personnage clef de la tragédie héroïque qui va se dérouler dans le 3ème volet, pourquoi tirer la chasse d’eau si vite sans prendre le temps d’étoffer un tant soit peu le personnage, d’expliqué sa neutralité, qu’il est le dernier de sa lignée (même si c’est dit vite fait); etc. Sans nul doute la version longue viendra corriger ce point mais cette version aurait mérité d’écourter d’autres scènes et de s’attarder plus sur Beorn, l’impact de son retour héroïque dans le 3ème volet ne pouvant qu’en être diminué dans l’état actuel des choses puisqu’on n’a pas le temps de s’attacher à ce personnage.

Ensuite Tauriel. Ne croyez pas que j’ai détesté le personnage comme les intégristes tolkienophiles dès l’annonce de sa présence par Peter dans le film, au contraire je me réjouissais. Après avoir vu le film je ne déteste pas le personnage pour autant (surtout dans les scènes d’action) mais son histoire d’amour avec Kili, il aurait pu nous la réserver pour la version longue justement. Alors je veux bien admettre que Beorn est moins bandant, certes, mais là ça fait un peu patchwork comme la parité obsessionnelle au gouvernement. Néanmoins, je comprends l’intention de Peter à vouloir renforcer la tragédie de son 3ème volet avec cette histoire d’amour impossible…

Outre le déséquilibre Beorn/Tauriel, le dernier point où je vais pinailler un peu c’est sur l'enchaînement de certaines scènes. Putain à la fin on passe de Gandalf/Les Nains/Esgaroth un peu trop rapidement = mal de tête. Ça casse un peu le rythme de l’action en cours à certains moments. Le Hobbit 1ère partie n’avait pas ce problème de rythme et de transition et par exemple l’insertion de certains flashbacks était très fluide.

Malgré ces petits défauts, je ne peux pas bouder mon plaisir d’avoir été transporté notamment par la beauté visuelle et cinétique du machin : La scène des tonneaux est à ce titre le meilleur exemple de cette jouissance, on en prend plein la gueule ! La scène du dragon dans la forge est vraiment bien aussi. Mais ma scène préférée c’est de loin Gandalf et notre ami le nécromancien, là c’est du grand art.
Outre le fait de faire des liens avec SDA, Peter prépare le terrain pour son ultime volet. Le film est plus sombre, exit le thème musical des nains (qui je l’espère va réapparaitre en chœur lors de la scène de bravoure ultime dans le 3) et Thorin commence à déconner…
Tous les seconds rôles ont aussi des intérêts antagonistes (Bard/Thorin notamment) et on s’éloigne d’une histoire de fantasy purement manichéenne, ce qui préfigure la thématique crépusculaire du livre : la perte des intérêts personnels, l’union face au mal, et le sacrifice de soi.

Croisons les doigts pour que le Hobbit 3ème partie soit la tragédie héroïque que l’on attend !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 256 fois
3 apprécient

Altharil a ajouté ce film à 3 listes Le Hobbit : La Désolation de Smaug

Autres actions de Altharil Le Hobbit : La Désolation de Smaug