👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

J'attendais principalement deux choses du film. Enfin, disons que c'est les deux seuls trucs pour lesquels j'étais curieux. C'était Smaug (parce que j'adore les dragons) et Barde (parce que j'aime bien le type de manteau qu'il porte et qu'il avait l'air assez classe. C'est con mais voilà).

Enfin bon.

D'abord Smaug. C'est sans doute le plus beau dragon que j'ai pu voir au cinéma (et au cinéma, ses jolies bébêtes n'étant malheureusement que fictive, sauf si on prend en compte les dragons de Komodo. Mais on n'est pas là pour refaire un documentaire de National Geographic). Smaug est juste magnifique, il respire la splendeur par tous les pores (enfin écailles) de sa peau. À la fois gigantesque sans être "balourd", aussi fascinant qu'inquiétant. Sa gestuelle est magnifique également, on voit bien que c'est un lézard qui en impose sévère. Sa voix est également très réussie, une voix qui résonne et qui porte loin.
Attention, je parle de la voix en VF. J'aurais bien aimé le voir en VO (surtout qu'il est doublé par Benedicht Cumbertch, Cumbart, Cumquelquechose) mais des échos que j'ai eus, elle claque bien. Dans tous les cas, la VF reste très bonne.
Non vraiment, Smaug est vraiment un des gros points forts du film. Sa tanière est gigantesque (à côté, l'oncle Picsou passe pour un clochard), ses jets de flammes superbes (rien que de voir son torse rougir, avant que les flammes ne viennent embrasser tout ce qui se trouve devant lui) et le combat l'opposant aux nains est bien sympa (avec une feature Pacific Rim sur la fin, toute la salle a eu la même réaction, à se dire "oui?") même si le montage ne lui rend pas honneur et casse un peu l'intensité du combat. Ils auraient du faire deux blocs, un avec ce qui se passait dans le village sur le lac (me souviens plus du nom) et l'autre contre le dragon plutôt que mélanger les deux. Fin bref.

Deuxième point, Barde. En dehors du fait d'avoir un nom un peu étrange, le perso se révèle assez attachant. Bon, on amène bien avec de gros sabots que c'est lui qui va devoir se farcir le dragon mais a par ça, il est assez classe.
Bon après, j'ai pas des masses de trucs à dire sur lui vu que j'attends le troisième film pour voir le développement du perso mais il est en l'état assez intéressant. Et j'adore son manteau.

Bon sinon, j'ai préféré le film au premier Hobbit, qui m'avait un peu déçu (malgré ma note assez généreuse).
En fait, le premier avait le cul entre deux chaises. Il était parfois très enfantin, très dans l'ambiance de conte (et donc du livre) mais de l'autre côté, il voulait vraiment nouer avec l'esprit du seigneur des anneaux, un truc épique et sombre. Du coup, les deux tons fonctionnaient assez mal et ne servaient pas le film (en plus d'avoir une image saturé de numérique). Là, le film choisit son ton, celui du seigneur des anneaux. Ça reste moins lourds que la première trilogie mais il n'y a plus ce jonglage maladroit entre le conte et le dark. Il y a des passages qui restent bien délirants quand même (notamment le passage des tonneaux, avec Bombur qui écrase tout le monde avant de se la jouer armure en folie et Légolas qui se bat sur la tête des nains) mais ne déservent pas l'aspect "dramatique et mature" du film. Parce que sinon, les nains s'en sortent toujours miraculeusement indemnes, à une exception prés.
D'ailleurs, ça me permet de rebondir sur Legolas et Tauriel, deux persos ajoutés au film pour rallonger la chose. Ils servent moins à rien que prévu mais introduisent (surtout Tauriel) une histoire amoureuse un peu ridicule. Ce qui d'ailleurs énerve Legolas. Je sais pas ce qui lui est arrivé mais il est aussi vénér que Kratos dans God of War (j’exagère un peu) et passe son temps a découper des têtes de trolls ou à faire des headshots à deux mètres.
Sinon, il y a bien l'intrigue du nécromancien avec Gandalf mais bon, on sent que c'est quand même là pour rallonger le topo et surtout, ben ça fait un lien très étrange avec le SDA. Je vais pas en dévoiler plus sur cette partie mais merde quoi ! On est 60 ans avant Frodon et tout le bordel et il s'est rien passé ? Tout le monde a oublié ? C'est quoi, a la fin du trois ils font une méga teuf et refont un remake de Very Bad Trip all star Tolkien, avec une méga gueule de bois et une amnésie générale ?

Bref, voila. Sinon l'image est bourrée de numérique, ce qui est un peu dommage. Alors ça reste très joli mais ça a moins de charme et de gueule que les décors organiques du SDA. Bon, exception faite de Smaug et sa tanière (objectivité ! ).

Au final, j'étais très enthousiaste pendant le film, beaucoup moins long que le hobbit (qui prenait une plombe à démarrer), les deux heures quarante sont passés assez rapidement ( et ce malgré mon envie de pisser). Mais plus j'y pense, et plus je me rends compte que le film est quand même assez étiré. Mais c'est moins choquant que le hobbit.



Puis Smaug merde.
Disiel
7
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Everything Wrong with Movies

il y a 8 ans

11 j'aime

5 commentaires

Le Hobbit : La Désolation de Smaug
Strangelove
5

Jackson Five

Je ne peux pas. Je ne veux pas. Noter plus bas est trop difficile, je ne peux pas m'y résoudre. Oui, je suis un fanboy total de l'univers de la Terre du Milieu depuis que mes yeux se sont posés...

Lire la critique

il y a 8 ans

120 j'aime

26

Le Hobbit : La Désolation de Smaug
VGM
7

La désolation du fanboy

Le Seigneur des Anneaux de Peter Jackson est et restera une de mes plus grandes expériences ciné ever. C'est la trilogie que je revois minimum une fois par an depuis 2003, date de sortie du dernier...

Lire la critique

il y a 8 ans

114 j'aime

53

Le Hobbit : La Désolation de Smaug
Gothic
7

No Smaug King

Si vous n’avez pas encore vu le film, "YOU SHALL NOT PASS" ! [risque de légers spoilers sur le contenu du film, pour ceux qui n’auraient pas compris] ALLONS DROIT "HOBBIT"… Passé le premier volet...

Lire la critique

il y a 8 ans

93 j'aime

73

Destination finale
Disiel
6

Mais c'est la mort qui t'a assassinée, Marcia

Qu'on se le dise. La mort est une pute mal luné ne supportant pas l'échec et les imprévus. Alors, quand 7 personnes évitent un crash d'avion, elle le prend très mal et décide de les tuer un à un,...

Lire la critique

il y a 8 ans

11 j'aime

Le Hobbit : La Désolation de Smaug
Disiel
7

The Motherfucking Smaug

J'attendais principalement deux choses du film. Enfin, disons que c'est les deux seuls trucs pour lesquels j'étais curieux. C'était Smaug (parce que j'adore les dragons) et Barde (parce que j'aime...

Lire la critique

il y a 8 ans

11 j'aime

5

Dallas Buyers Club
Disiel
8

La médecine pour tous

Il y a quelque chose d'assez étrange qui se dégage du film, ou du moins un aspect contradictoire qui est d'ailleurs à la base, selon moi, de tout le sel du film. Pour bien y arriver, résumons en...

Lire la critique

il y a 8 ans

9 j'aime