La désolation d'un scénario trop étiré...

Avis sur Le Hobbit : La Désolation de Smaug

Avatar RaVz
Critique publiée par le

Avec "Un voyage inattendu", Peter Jackson avait bien démarrer malgré quelques petits défauts qui restaient minimes.
Ce deuxième volet que j'attendais meilleur que le premier s’avère être une déception.
Mais c’était à craindre : l’idée de créer un troisième film en plus des deux premiers entraine l'étirement du scénario de base en ajoutant une quantité de sous intrigues dont je ne saisis pas forcément l’intérêt (si on se base sur le livre) qui viennent alourdir le récit et ralentir la quête des nains.
Avec ces sous intrigues, les personnages se multiplient et leur intérêt n'est absolument pas exploité tant ils paraissent incomplets. En prenant par exemple le passage à Dol Guldur qui est pour moi l'intrigue la plus ratée avec un Gandalf qui découvre que Sauron est revenu... Attendez, mais qu'avez-vous dit ? Gandalf serait au courant de la renaissance de Sauron ? Mais alors, pourquoi au début de "La communauté de l'anneau" va-t-il chercher des informations sur une possible résurrection de celui-ci ? Un seule explication : il va se cogner
la tête, perdre la mémoire et tout oublier !

Jackson cherche à retrouver l'intrigue du Seigneur des anneaux dans ce nouveau film en y insérant un Sauron presque plus puissant que celui de la précédente trilogie... mais il essaye aussi de retrouver le montage alterné qu'il avait utilisé dans la précédente trilogie, sauf qu'il en abuse, ce qui détruit presque toutes les scènes : on est un instant sur les nains et dès que l'action commence à arriver on "zappe" sur Gandalf en robe.
Cela donne au film un rythme fou... pas une scène calme, pas un moment qui n'est pas une course-poursuite mélangée avec cette intrigue secondaire qui suit Gandalf dans Dol Guldur. De plus, "La désolation de Smaug" a besoin de sa suite, ce qui marque une grande différence entre lui et "Un voyage inattendu" : le premier volet parvenait à avoir sa propre histoire et sa propre fin, le second m'apparaît comme un film coupé en deux en plein milieu de l'action, avec une fin inachevée.

Dans ce second volet, je remarque aussi que Peter à gardé sa passion pour le surf, à tel point qu'il fait glisser tous ses personnages sur de la roche, de l'eau, de la glace, de l'or en fusion ou des orcs.
Mais passons, le vrai problème du film est surtout d'avoir rajouté un personnage féminin qui est malheureusement inexploité, pour en faire un "legolas n°2 qui aime un nains et fait une crise d'adolescence à 600 ans".
Heureusement pour elle, ce nain dont elle est amoureuse est le plus "beau gosse" de tous...
En point positif je noterais ce nouveau Legolas qui m'a bien plus, avec une tout autre personnalité (moins affectueux que dans la saga du Seigneur des anneaux), à voir comment Peter Jackson s'y prendra pour le changer.

Pour conclure, il y a bien quelques scènes réussies, de bons effets spéciaux comme Smaug que je trouve vraiment réussi, mais un usage abusif des fonds verts irréalistes, ainsi qu'une intrigue secondaire présente uniquement pour rallonger cette histoire, ce qui nous amènent à remarquer tous ses défauts...
Mais malgré tous, j'adore la Terre du milieu et son univers magique qui est censé être tellement bon... je sur-estime alors ce film et lui donne 7/10 par amour pour le livre dont il est tiré...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 305 fois
3 apprécient

Autres actions de RaVz Le Hobbit : La Désolation de Smaug