De la pitié de Bilbo peut dépendre le sort de beaucoup

Avis sur Le Hobbit : Un voyage inattendu

Avatar Taiki
Critique publiée par le

J'étais un peu sceptique avant de le voir. Faire une trilogie sur un livre de moins de 400 pages ? Ça parait tendu et risqué comme pari.
Surtout que personnellement, j'ai apprécié le livre sans pour autant l'adorer.

Et bien c'est là qu'on sent que Peter Jackson est quand même un putain de bon réalisateur.
Réussir à être très fidèle au livre tout en s'écartant un peu pour donner des passages plus intéressants et épique à l'écran, j'adhère complètement ! Sans parler de la bande-son toujours aussi géniale (reprenant de nombreuses pistes du SdA pour nous mettre dans l'ambiance), les décors toujours aussi magnifique...
Puis que dire de la scène entre Bilbo et Gollum, la tant attendue scène, qui est absolument fantastique ! Je me demandais comment elle allait être tournée, ça doit pas être évident de captiver un spectateur sur une scène comme ça, et pourtant, c'est vraiment réussi.

J'entends cependant certains déçu par le film. Soit disant trop enfantin, trop d'humour ?
Mais Bilbo touche clairement un public aussi plus jeune. C'est moins dark en effet. Et heureusement, c'est pas le Seigneurs des Anneaux Bis à ce que je sache. Bien sûr il y a de très nombreux clins d'oeils (et ça fait plaisir) et après tout cette aventure ne se déroule que 60 ans avant le SdA, certains s'attendaient sûrement à plus épique, et ce premier film couvre la partie la moins épique du livre. Je suis d'accord pour dire que certaines créatures (les gobelins, les trolls, les wargs...) ont été intentionnellement faites moins menaçantes qu'elles le devraient et c'est vrai que c'est dommage, un petit détail sur lequel je suis moi même aussi déçu (le Azog là fait pas aussi badass et menaçant que ça...), mais mis à part ça vraiment...

Attendre un an pour voir le 2. Ça va être loooong.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 400 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Taiki Le Hobbit : Un voyage inattendu