Nainporte quoi !

Avis sur Le Hobbit : Un voyage inattendu

Avatar Dimitricycle
Critique publiée par le

Vu en 2D (encore heureux) mais en VF (mon oreille droite est dans le coma depuis).

Hier soir, au sortir du cinéma, je me suis dit que je ferais peut-être une critique, parce que j'avais beaucoup de choses à dire, un trop-plein de bile à déverser, mais j'étais trop triste et à la place j'ai été direct au lit, je me suis complètement caché sous la couverture, et j'ai sangloté en position fœtale.

Oui parce qu'en fait j'en attendais pas mal de ce film. J'avais réussi à feinter toutes les bandes-annonces et autres spoilers, et devant une telle moyenne (7.8 quand je l'ai vu, soit du niveau du "Seigneur des anneaux" (WTF?)) j'étais à la limite de la fébrilité.

Le film commence, petit moment de flottement **Ah, ça y est, le film a commencé, ça y est, je suis en train de regarder l'adaptation du "Hobbit", waouh, *mmm, un peu kitsch cette image, mais bon ça passe*, presque une décennie après "Le retour du roi", eh ben, ça nous rajeunit pas tout ça... *ouh là, mais il ressemble pas du tout à un nain, lui...** et là, c'est comme si j'avais donné la mauvaise réponse dans un de ces jeux télévisés particulièrement édifiants, d'un coup je me prends un énorme seau de vomi sur la tête, AAH, NAAAN, en fait ce film va être MAUVAAIS. Et il reste 2h44...

Bon désolé (ou pas d'ailleurs) mais je vais être obligé de parler du côté adaptation. Je venais de lire le livre en plus. On pourrait croire que c'est assez fidèle, ça suit le fil de l'histoire, puis t'as vu ils font trois films (nan mais TROIS films, seriously?) pour rien mettre de côté (sauf un max de thunes), mais si vous avez vraiment lu le livre et que vous trouvez ça fidèle c'est que vous aviez une double épaisseur de chaterton sur les yeux, sinon c'est pas possible.

Déjà, il y a des choses qui ne sont pas dans le livre (ben oui, "Bilbo" c'est un peu pauvre comme histoire alors on pioche dans les "Contes et légendes" et autres "Annexes"). L'exemple le plus flagrant étant Radagast et cette histoire de nécromancien. Radagast le brun n'est que mentionné dans le livre, là il devient quasiment un personnage de premier plan. Bon, il m'a fait sourire vite fait avec son hérisson, mais attendez, c'est pas possible, il est juste trop ridicule, ce personnage. Il a quand même de la fiente dans les cheveux et il se déplace dans un traîneau tiré par des lapins ! Et il paraît que son rôle devient prépondérant dans le deuxième opus... Pourquoi il est là, qu'est-ce qu'on s'en fout ? Probablement pour essayer d'apporter une touche comique, et, je pense, comme élément dans cette optique du film de vouloir absolument relier "Le Hobbit" au "Seigneur des anneaux".

Ben oui parce qu'avec cette histoire de nécromancien et de force maléfique à l’œuvre dans la forêt, Radagast découvre à moitié le retour de Sauron, tout ça... On sent beaucoup trop que Jackson veut faire du Hobbit un prequel à sa trilogie. C'est clair dès le début avec l'introduction (méga nulle) où on retrouve le vieux Bilbon du "Seigneur des anneaux" et (horreur !) Frodon. Et ça devient vraiment pesant quand ils sont à Fondcombe, lors de l'affligeante réunion entre Gandalf, Elrond, Saroumane et Galadriel qui mettent des plombes à expliquer des trucs dont on se contrefout.

[Je précise juste que, a priori, je ne suis pas forcément contre l'ajout de choses qui ne sont pas dans le livre à la base, ou foncièrement opposé au fait de vouloir relier "Le Hobbit" au "Seigneur des anneaux", c'est surtout que c'est mal fait.]

Ce qui est triste, c'est qu'à force de vouloir expliquer des trucs à tort et à travers, au-delà d'être chiant, ça devient parfaitement ridicule, et le ridicule déteint sur le reste. Quand Elrond explique comment il faut déchiffrer la carte, il est fidèle au livre, mais ces histoires de « elle ne peut être lue que dans la nuit lors du troisième quart de la lune de citron » ou j'sais pas quoi, ça devient ridicule. Le moindre nom propre (avec la VF, en plus) en vient à sonner faux, et j'ai envie d'assommer tous ces Elfes qui se la pètent à appeler Gandalf « Mithrandir » (nan puis ça sert à quoi de commencer une conversation en elfique pour la finir en anglais, franchement). On se dit qu'on a atteint le sommet du ridicule. C'est là que les nains se mettent à chanter ! (Comme dans Tolkien, certes, mais ici... Ayez pitié !) Nan, en plus ils n'arrêtent pas de roter, de péter, la totale quoi...

De manière plus générale, l'adaptation est ratée parce que le film passe complètement à côté du ton du livre. "Bilbo le Hobbit" c'est une histoire chaleureuse, tendre, drôle, facétieuse, c'est "pour enfants" à la base. Jackson veut faire du grandiose, de l'épique, du lourd. Jackson veut refaire "Le Seigneur des anneaux". Il aurait fallu se décoller de la trilogie, partir sur quelque chose de différent.

Et là c'est aussi le film, non plus par rapport au livre, mais par rapport à la trilogie, et en lui-même, qui est raté. Jackson nous ressert les mêmes vues aériennes que dans "Le Seigneur des anneaux", la même musique, parfois on a l'impression de revoir les mêmes scènes (j'me cogne dans le lustre, fuyez pauvres fous, courons dans la Moria et compagnie... (Et si ce sont des clins d'œil, ben c'est bien mité)) bref ça sent fort le réchauffé. En plus il essaye de mettre le même rythme, la même tension. Sauf que ça ne marche pas ici. Il y a des scènes interminables, une surenchère pour créer du suspens, en vain puisqu'on ne sent jamais les nains menacés. Il n'y en a pas dans le livre mais Jackson veut aussi absolument mettre de l'émotionnel dans son film, comme dans "Le Seigneur des anneaux". Du coup on a le droit à une pseudo-mort de Boromir bis, pitoyable. (Et alors le petit discours qui suit, c'est quoi ? C'est une blague ?)

Surprise, même visuellement c'est loin d'être exceptionnel. Créatures plus ou moins réussies, effets spéciaux parfois douteux (la course poursuite entre les Wargs et Radagast), incrustations moches. Les scènes d'action, on se croirait dans un jeu vidéo, c'est agaçant et ça sent beaucoup trop le merchandising. Niveau décors, autant j'avais trouvé Fondcombe sympa dans la trilogie, mais là, je sais pas si c'est parce que j'étais trop près de l'écran mais je voyais des pixels. La ville d'Esgaroth avait l'air pas trop mal, mais on n'en voit pas grand chose parce que Jackson se met à la filmer comme un fou furieux pendant l'attaque de Smaug. Quant à l'esthétique de l'architecture naine dans l'antre d'Erebor, je suis assez mitigé.

Les nains, parlons-en. Ils sont nuls, mais nuls ! Autant John Rhys-Davies en Gimli ça le faisait mais là j'aimerais bien qu'on m'explique. Je pense que j'ai jamais vu quelqu'un ressembler moins à un nain que Richard Armitage en Thorin. Les autres ne sont pas mieux, entre les deux jeunes trop lookés, le type qui porte une chapka décathlon, et le débile du lot qu'on a envie de matraquer à chaque fois qu'il l'ouvre. Dans Tolkien, les nains ils ont une grosse barbe et ils ont l'air vieux, c'est tout ! Et ils sont passés où leurs petits bonnets trop mignons, hein ?! Pfff...

Bon, quoi d'autre sinon ? J'ai détesté le gros méchant, Azog, pouah ! Par contre je n'ai rien contre Martin Freeman en Bilbo. Ian McKellen commence à abuser un petit peu trop de son regard sage-bienveillant-malicieux. Les montagnes qui se mettent à faire de la boxe ont bien failli m'achever en plein milieu du film. En revanche, j'avoue avoir bien ri à quelques répliques de ce schizophrène de Gollum.

Le seul autre moment où j'ai ri implique de la morve de Troll.
Triste...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 7179 fois
261 apprécient · 153 n'apprécient pas

Dimitricycle a ajouté ce film à 2 listes Le Hobbit : Un voyage inattendu

Autres actions de Dimitricycle Le Hobbit : Un voyage inattendu