Advertisement

Une claque attendue d'une puissance inattendue !

Avis sur Le Hobbit : Un voyage inattendu

Avatar Altharil
Critique publiée par le

Quand j'étais plus jeune et que je disais préférer le petit livre Bilbo à la bible du Seigneur des Anneaux, j'étais vu comme un doux dingue parmi les fans (moi-même et eux perçus par autrui comme des doux dingues avant le succès mondial des films de Peter). Dans Bilbo, les enjeux sont clairs pour le non-initié, les lieux et personnages très biens caractérisés et la construction beaucoup moins tentaculaire et digressive que dans SDA. En résumé, je m'attendais à ce que Peter fasse mieux avec son Hobbit qu'avec SDA et j'ai pas été déçu ! Quitte à passer encore une fois pour un doux dingue auprès des puristes...

Car Peter ne respecte pas Bilbo que pour mieux le sublimer et créer une vraie prélogie qui pose toutes les bases qui ont manqué à la Communauté de l'Anneau. Je me souviens très bien le nombre de questions que me posait mon père à la sortie du ciné en 2001 où il n'avait pas saisit tous les enjeux. Le Hobbit de Jackson corrige le tir et fait de vrais liens avec SDA : Le conseil des sages à Fondcombe est à ce titre vraiment excellent et nécessaire. Le 3ème volet qui devrait voir la renaissance de Sauron me parait du coup complètement justifié, alors que j'étais un peu sceptique sur ce découpage en trois parties (là où 2 auraient suffit). Jackson à su complètement dissiper mes doutes et pose tranquillement les jalons de ses 2 prochains films en plus de consolider et d'éclairer SDA.

Ensuite, on ne s'ennuie jamais. L'histoire est un très bon dosage entre action et phase de calme, le tout rythmé de flashback, de parallèles très intéressant qui donnent une vraie dimension héroïque au récit.
Par exemple, Peter a su donné au personnage de Thorin Écu-de-chêne, cette vraie dimension héroïque, sublimée par des plans et une musique splendide. Thorin n'est pas un nain, c'est un géant ! D'ailleurs certains fans se sont surement demandé pourquoi il y avait la musique des Nazgûls sur la charge héroïque de Thorin face au chef des orcs. En fait c'est pas le thème des Nazgûls mais des rois oubliés (je laisse les fans méditer là dessus).
Sinon, ce traitement de l’héroïsme à l'écran inaugure le meilleur pour la suite où Thorin prendra une dimension carrément tragique dans le second volet.

Sinon, tout le reste du film est aussi excellent, la musique est sublime en particulier le thème des nains, Bilbo et Gandalf très bon, Galadriel semble tout droit sortie d'un tableau préraphaélite et l'humour véhiculé par le film m'a fait éclaté de rire surtout le mode de cuisson des nains par les trolls et même Radagast est drôle contrairement à ce que j'avais pu entendre. On m'avait aussi dit que le début était un peu longuet et personnellement je l'ai trouvé tout simplement très réussi.

Je m'attendais donc a du très bon, j'ai été plus que rassasié et j'en redemande encore ! Vivement la suite !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 402 fois
3 apprécient · 1 n'apprécie pas

Altharil a ajouté ce film à 2 listes Le Hobbit : Un voyage inattendu

Autres actions de Altharil Le Hobbit : Un voyage inattendu