Faute d'ivresse

Avis sur Le Jour d'après

Avatar 6nezfil
Critique publiée par le

Nous ne sommes qu'en mai et Le jour d'après est déjà le deuxième film de Hong Sang-soo sur nos écrans, alors que deux autres sont susceptibles de sortir dans les prochains mois. On a beau aimer le cinéaste coréen, il y a de quoi s'interroger sur ce stakhanovisme. D'autant plus que Hong nous propose à peu près toujours le même dispositif et des ingrédients qui n'évoluent guère. Le jour d'après ne fonctionne que par ses dialogues, la mise en scène n'a jamais été aussi effacée et, cette fois-ci, le jeu sur la temporalité se révèle peu probant, cantonnant le film dans une sorte de vaudeville beaucoup moins exaltant pour l'esprit que dans ses oeuvres précédentes. C'est sans doute le film le moins alcoolisé du réalisateur depuis des lustres et c'est comme si l'ivresse des conversations avait disparu en même temps dans cet imbroglio de récits qui se chevauchent sans qu'on y prenne le plaisir habituel. Il y a comme une lassitude à retrouver les mêmes figures de style sans que le cinéaste trouve ici le décalage ou l'idée qui change tout et prolonge le bonheur que l'on prenait à le suivre. Il faut admettre enfin qu'il y a toujours une grande subjectivité dans le regard que l'on porte à ce type de cinéma qui fonctionne sur des détails, une tonalité et une familiarité avec des thèmes travaillés depuis longtemps. Mais justement, Hong n'a t-il pas désormais épuisé son filon, à force de l'illustrer de toutes les manières possibles ?

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 326 fois
1 apprécie

6nezfil a ajouté ce film à 1 liste Le Jour d'après

Autres actions de 6nezfil Le Jour d'après