Affiche Le Lauréat

Critiques de Le Lauréat

Film de (1967)

Et Mrs Robinson crût Zoe

L’inculture, de base, c’est moche. Mais l’inculture, quand tu as une grande gueule, fait cumulé à un certain sentiment de supériorité, c’est une catastrophe. Il y a peu, j’échangeais avec un groupe de personnes que je venais de rencontrer et, de sujet en sujet, nous en arrivons à parler cinéma … et notamment, de Tarantino. Et tout le monde de s’extasier sur le talent du... Lire la critique de Le Lauréat

60 8
Avatar SmileShaw
9
SmileShaw ·

Chlore, azur & blues à l'âme ; ou quand la jeunesse touche le fond de la piscine.

Des paroles ténébreusement sans équivoque, une mélodie mélancoliquement prégnante, le Sound of silence de Simon & Garfunkel n'est pas que la simple BO d'un film, c'est le son de la gravité qui étreint alors toute une génération, c'est l'air du désenchantement qui est celui de son époque, c'est l'ère du changement qui est invoquée dans le silence, mais plus pour très longtemps.... Lire l'avis à propos de Le Lauréat

28 4
Avatar Kalopani
8
Kalopani ·

American duty

C’est sur un tapis roulant qu'apparaît le jeune premier Dustin Hoffman, une séquence inaugurale qui sera par ailleurs reprise par Quentin Tarantino dans Jackie Brown : avant de subir les félicitations contraignantes de toute la génération... Lire la critique de Le Lauréat

73 3
Avatar Sergent Pepper
9
Sergent Pepper ·

Madame Robinson, vous essayez de me séduire, n'est-ce pas ?

Un de mes films préférés. Pourquoi? Pour Mrs Robinson, le parfait modèle de la femme cougar, bien avant Courteney Cox. Pour l'affiche du film, qui a quand même de la gueule (à noter : ce n'est pas la jambe d'Anne Bancroft mais celle de Linda Gray, une inconnue qui deviendra Sue Ellen dans Dallas). Pour la BO de Simon and Gar­fun­kel, qui au­ront vu deux de leurs titres at­teindre les plus hautes... Lire la critique de Le Lauréat

55 3
Avatar fabtx
10
fabtx ·

JE suis Madame Robinson....non JE suis Benjamin ! Non Madame Robinson ...non Benjamin....

UN film qui m' a toujours interpellé de façon lancinante. Il y a quelques années parce que mes études finies, parce que mes relations avec papa maman, parce que l'été était si chaud, parce que Simon et Garfunkel en boucle, parce que l'avenir si... loin de mes 20 ans, comme pour Benjamin. Aujourd'hui parce que j'ai quelques années de plus,que mon avenir est déjà bien entamé, que mes enfants... Lire l'avis à propos de Le Lauréat

28
Avatar Kalimera
8
Kalimera ·

Piscine. Cigarette. Drôle. Simon & Garfunkel. Des bas. Frais. Palmes.

On me disait ce matin "C'est un film à voir l'été". C'est un film de fin d'été. Fin d'été pour Ben, qui se trouve arrivé au point où il doit maintenant décider ce qu'il va faire de sa vie. D'abord la dérive avec cette suave et autoritaire Mrs Robinson puis l'amour avec Elaine, la fille de cette dernière, celle qui l'éveillera, enfin. Fin d'été pour Mrs Robinson, qui sait ses belles années... Lire l'avis à propos de Le Lauréat

66 11
Avatar Pravda
8
Pravda ·

It's like I was playing some kind of game, but the rules don't make any sense to me.

Au tout début, il y a cette scène d'introduction parfaite. Plan fixe, Ben dans l'avion, parmi les autres voyageurs, perdu. Second plan, Ben, sur un escalator, toujours le regard fixe, vague et porté au loin. Amorphe, il ne fixe l'horizon que pour mieux s'évader. Tout cela au son de la douce mélodie de The Sound of Silence ; les paroles de Simon & Garfunkel illustrant son apathie et son malaise.... Lire la critique de Le Lauréat

60 4
Avatar Pukhet
10
Pukhet ·

Le Nouvel Hollywood est en marche

Titre précurseur du Nouvel Hollywood, Le Lauréat se pose avant tout en entreprise de déconstruction : celle des sentiments, celle des postures, celle des conventions et enfin celle d'un cinéma en plein renouvellement. Mais tout ceci nécessite peut-être quelques explications. Les sentiments, d'abord. Ceux de Benjamin Braddock évoluent au gré des circonstances, tant à l'égard d'une cellule... Lire la critique de Le Lauréat

19 2
Avatar Kubritch
9
Kubritch ·

«Yes I'm trying to seduce you Cmd»

Je commencerai cette critique en disant que pour moi il y a deux moteurs (correspondant chacun à une partie du film) et qu'ils n'ont pas la même intensité, pas la même capacité à nous attirer, à nous séduire. Ainsi la première partie du film m'a attrapé, ligoté et captivé et la seconde partie l'a admirablement complété mais avec un peu moins d'entrain, de puissance puisque le premier est de... Lire la critique de Le Lauréat

37 8
Avatar Cmd
9
Cmd ·

Rub in Sun

Les comédies romantiques riment souvent avec films de pucelles de 13 ans. Ça doit être pour ça, que j'aime bien ce genre de films. Mais ce n'est que plus tard qu'on découvre de petits bijoux du genre, avec Lubitsch, puis pourquoi pas Mike Nichols et son fameux Lauréat. Véritable film culte, et number one du Top Collants. Et ce n'est pas un hasard si les premières jambes qu'on découvre... Lire la critique de Le Lauréat

51 11
Avatar Alex La Biche
9
Alex La Biche ·