It was only a bloody game !

Avis sur Le Limier

Avatar Gwimdor
Critique publiée par le

J'ai toujours eu un profond respect et une admiration sans limite pour les films qui arrivent à capter notre attention sans le moindre artifice, sans avoir besoin d'en faire des tonnes pour alimenter notre imaginaire et qui avec peu de moyens font preuve d'une aisance et d'une finesse que certains ne pourront jamais atteindre.

Le Limier je l'ai découvert il y a plusieurs années et sans le savoir à l'époque c'était mon premier Mankiewicz, j'avais déjà été profondément marqué par cette intrigue complètement loufoque dans laquelle s'affronte deux hommes de classes sociales biens distinctes lors de joutes verbales acerbes et cyniques. Bien avant que Fincher, Nolan ou Night Shyamalan arrivent à coups de twists alambiqués, en 1972 il y avait le petit Joseph qui en conclusion d'un carrière immense s'offre un dernier film sophistiqué et teinté d'une classe certaine. Avec pour simple outil de travail, un unique décor, somptueux manoir au demeurant regorgeant de pièces inquiétantes et la présence de deux acteurs. Mais attention pas n'importe qui, le gigantesque Michael Caine en coiffeur Don Juan, Italien d'origine sur le point de piquer la femme d'un écrivain britannique réputé et excentrique sous les traits d'un Laurence Olivier saisissant. Dès le départ le malaise s'installe alors que la conversation est des plus anodines, les petits sous entendus et les non-dits s’immiscent de plus en plus laissant apparaitre le rapport antagoniste qui se dessine sous nos yeux. Le ton du film change ainsi en quelques secondes par quelques mots prononcés, une musique envoyée, ou l'un des nombreux gadgets présents utilisés, à chaque fois qu'on pense savoir ou le récit veut nous embarquer, nous voilà encore davantage déboussolés et pris au piège.

Sleuth c'est de la haute voltige, du grand cinéma à l'état brut, dialogues redoutables, réalisation impeccable et prestations inoubliables donnent à ce thriller psychologique bien loin du polar classique une aura qui parvient à nous surprendre sans jamais sombrer dans la caricature durant pratiquement 2h30, une seule chose à dire, foncez camardes !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 4065 fois
95 apprécient · 2 n'apprécient pas

Gwimdor a ajouté ce film à 8 listes Le Limier

Autres actions de Gwimdor Le Limier