Affiche Le Locataire

Critiques de Le Locataire

Film de (1976)

Voisinage au bout de l’enfer

Le parcours virtuose sur la façade de l’immeuble qui ouvre Le Locataire rappelle l’aisance d’un illustre aîné, Max Ophüls dans la première séquence du Plaisir. Mais là où sa caméra indiscrète nous donnait accès aux jeux secrets des alcôves d’un... Lire la critique de Le Locataire

115 8
Avatar Sergent_Pepper
8
Sergent_Pepper ·

Boîte crânienne à louer

Trelkovsky humble employé de bureau Parisien se met à la recherche d'un appartement dans un immeuble tranquille où il pourrait profiter de sa toute nouvelle naturalisation. Trelkovsky est un être discret et d'une timidité presque maladive; alors quand il visite l'immeuble de Monsieur Zy, homme rigide et froid, quand il fait le tour de ce petit appartement calme et isolé, il est conquis. C'est... Lire la critique de Le Locataire

81 7
Avatar Ze Big Nowhere
9
Ze Big Nowhere ·

Louer l'âme à en perdre la raison

Dans la veine de Répulsion et de Rosemary's baby parce que le rapport maladif à l'Autre épouse les traits du délire paranoïaque et paranoïde.Mais attention j'ai toujours refusé d'imputer tous les travers au héros. Si Rosemary perdait la raison, si Catherine Deneuve hallucinait et si Trelkovsky s'aliène il suffit de regarder les monstres potentiels qui gravitent autour de ces êtres en somme... Lire l'avis à propos de Le Locataire

41 4
Avatar Ligeia
10
Ligeia ·

Aux portes de la folie

Polansky distille à merveille l'étrange, le dérangeant, l'inhabituel dans ce film aux portes du fantastique et de la folie. Trelkovsky est un jeune homme timide, effacé, poli mais maléable qui après avoir aménagé dans l'appartement d'une suicidé va rapidement perdre pied face à des voisins un peu trop titilleux et suspicieux qui vont finir par le rendre fou. Difficile de ne pas spoiler pour... Lire la critique de Le Locataire

25
Avatar Sophia
8
Sophia ·

Sympa, ton appart'

J'ai bien peu de mots pour l'instant pour décrire l'expérience vécue. Peut-être juste préciser que ce film permet de ne pas trop galvauder le mot "chef-d'œuvre", peut-être qu'il se situe même bien au-delà de ce terme. J'en ressors traversé d'émotions incontrôlables et désagréables, tiraillé par des questionnements intenses, des incompréhensions, cette frustration immense de ne pas pouvoir tout... Lire la critique de Le Locataire

22 6
Avatar B-Lyndon
9
B-Lyndon ·

Critique de Le Locataire par Rakanishu

Le frêle Trelkovsky recherche un appartement et n'est pas très difficile : son choix va se porter sur un appartement assez laid, démuni de toilettes (plus loin dans le couloir, étudiant-style) et dont la précédente occupante, une certaine Simone Schoule, s'est suicidée en se jetant de sa fenêtre. Histoire d'en rajouter à la situation déjà pas tip-top, le voisinage semble adopter petit à petit... Lire l'avis à propos de Le Locataire

32
Avatar Rakanishu
9
Rakanishu ·

Critique de Le Locataire par Garcia

Un recyclage de Rosemary's Baby et de Repulsion qui m'a laissé sur ma faim. L'ambiance est bien, le décor est intéressant, Polanski est parfait dans son rôle et... il n'y a pas grand chose d'autre à se mettre sous la dent, mais c'est des plats de qualité, assaisonés d'une bonne technique. L'appartement est un peu décrépit, les voisins et la concierge sont antipathiques au possible (délicieux... Lire la critique de Le Locataire

11 1
Avatar Garcia
7
Garcia ·

Nos chers voisins

Un excellent Polanski, un peu dans la continuité thématique de son "Rosemary's Baby" sorti 8 ans plus tôt, celle de l'appartement maudit. Le film raconte l'histoire de Trelkovsky, un homme timide et un peu farouche qui suite à son nouvel emménagement va apprendre que l'ancienne occupante s'était suicidée en se jetant par la fenêtre, il commence a soupçonner le voisinage d'en être à l'origine et... Lire l'avis à propos de Le Locataire

15
Avatar JimBo Lebowski
8
JimBo Lebowski ·

De bonnes idées mais lent, lent, lent, ZZzzzzz

De superbes plans, une belle photographie, une idée ingénieuse (la paranoïa en huis-clos surréalisto-morbide envers le voisinage doublée d'une critique sociale.) Mais voilà, c'eut été bien d'avoir la bonne idée de faire monter une tension jusqu'à son paroxysme, je suppute même que c'était d'ailleurs la volonté de base de notre réalisateur. Au lieu de ça, pour quelques raisons mystérieuses et... Lire la critique de Le Locataire

15 1
Avatar panorama
5
panorama ·

Delirium Tremens

Quasiment 9 ans après Le Bal des vampires et Rosemary's Baby Roman Polanski clôturait ce que j’appellerais une sorte de trilogie avec Le Locataire, pourquoi une trilogie ? Car je trouve que ces trois films se ressemblent étrangement, surtout du point de vue technique et mise en scène, voir même... Lire l'avis à propos de Le Locataire

13 2
Avatar мс³
8
мс³ ·