👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

J'ai franchement été déçue pendant la premiere partie du film, très lente sans réelle intrigue, ni éléments captivants, un début un peu mou pour ma part. Mais à partir du moment où la folie prend réellement possession de l'esprit de Trelkovsky, là on reste scotché à son fauteuil les yeux écarquillés. Très bien joué, avec une fin soufflante.
EléonoreC
7
Écrit par

il y a 9 ans

3 j'aime

Le Locataire
Ze_Big_Nowhere
9
Le Locataire

Boîte crânienne à louer

Trelkovsky humble employé de bureau Parisien se met à la recherche d'un appartement dans un immeuble tranquille où il pourrait profiter de sa toute nouvelle naturalisation. Trelkovsky est un être...

Lire la critique

il y a 7 ans

83 j'aime

7

Le Locataire
Ligeia
10
Le Locataire

Louer l'âme à en perdre la raison

Dans la veine de Répulsion et de Rosemary's baby parce que le rapport maladif à l'Autre épouse les traits du délire paranoïaque et paranoïde.Mais attention j'ai toujours refusé d'imputer tous les...

Lire la critique

il y a 11 ans

43 j'aime

4

Le Locataire
Rakanishu
9
Le Locataire

Critique de Le Locataire par Rakanishu

Le frêle Trelkovsky recherche un appartement et n'est pas très difficile : son choix va se porter sur un appartement assez laid, démuni de toilettes (plus loin dans le couloir, étudiant-style) et...

Lire la critique

il y a 12 ans

32 j'aime

Trop belle pour toi
EléonoreC
8

"Ou alors l'amour ce serait de la merde, une prison de merde"

Malgré un scènario plutot simple ce film est bourré de sensibilité. La lenteur qui pourrait etre reprochée au déroulement de l'action est justement ce qui tempère le sujet de l'adultère qui, ici, est...

Lire la critique

il y a 9 ans

4 j'aime

Le Locataire
EléonoreC
7
Le Locataire

Critique de Le Locataire par EléonoreC

J'ai franchement été déçue pendant la premiere partie du film, très lente sans réelle intrigue, ni éléments captivants, un début un peu mou pour ma part. Mais à partir du moment où la folie prend...

Lire la critique

il y a 9 ans

3 j'aime

Intouchables
EléonoreC
8
Intouchables

« Des gouts et des couleurs on ne peut discuter » : oui enfin là quand même....

Parfois il faut arrêter de critiquer dans le seul but de sortir du lot. C'est l'effet que me font certains commentaires sur le net. Enfin quoi, je ne comprends pas ce que recherche le public. Un film...

Lire la critique

il y a 10 ans

3 j'aime

4