Au loup! Au loup!

Avis sur Le Loup de Wall Street

Avatar Glaucome Porte-pinces
Critique publiée par le

L’argent. Le pouvoir. Les femmes. La drogue. Les tentations étaient là, à portée de main, et les autorités n’avaient aucune prise. Aux yeux de Jordan et de sa meute, la modestie était devenue complètement inutile. Trop n’était jamais assez…

Mon dieu la plaie.

Autant je veux bien reconnaître le travail de Scorcese et la performance de Di Caprio, autant le film est insupportable.

Trois longues heures de douleur et de calvaire:

Du bruit pendant plus de 2 heures, ça crie, ça hurle, ça tape.

Pas d'histoire, à part voir de la coco et des culs à l'air, rien de bien palpitant niveau dramatisation d'une intrigue.

Les "effets de style" choisis par Scorcese donne à son film un genre hybride, comme si Benny Hill et Mister Bean rencontraient Gatsby en pleine tempête.

3 heures, c'est au moins 1H30 de trop, surtout en voyant ce qu'il advient de cette seconde partie qui vrille sans fin. A partir de là, on attend la fin avec impatience.

Ce milieu ne m'intéresse pas à la base mais une fois avoir ingurgité ce film, encore moins. Arrêtez de parler de la bourse US, c'est navrant...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 961 fois
15 apprécient · 6 n'apprécient pas

Autres actions de Glaucome Porte-pinces Le Loup de Wall Street