Irrégulier comme les cours de la Bourse

Avis sur Le Loup de Wall Street

Avatar Lullabycrazy
Critique publiée par le

Ce film a de gros points positifs :
- L'interprétation de Leonardo Di Caprio (à qui on donnerait toujours 20 ans dans ses bons jours), notamment la mémorable scène post-Lemmon, le côté psychopathique du personnage en total manque d'empathie et une gestuelle lors des séances "d'encouragement des troupes" attribuables aisément à un gourou ou dictateur, bref le genre de manipulateurs qui font de leur langage corporel une vraie arme ; il manque pourtant un petit je-ne-sais-quoi qui ne rend pas le personnage attachant et lui coûtera probablement l'Oscar (encore un !)
- La prestation de Jonah Hill, la meilleure de film, un brin flippant mais justement totalement dans le rôle
- Une réalisation excellente - quoi qu'un peu brouillon dans le déroulement non linéaire du film - qui nous entraîne de haut en bas de l'échelle sociale sans nous lâcher une seconde malgré la longueur du film (3h, qu'on sent un peu à la fin quand même)
- Quelques seconds rôles savoureux (dont Matthew McConaughey, à peine reconnaissable en mentor déjanté de Leo, la sublime Tante Emma/Joanna Lumley)
- La bande-son, totalement subjugante

Mais certains points faibles qui ne font pas de ce film LE film de l'année :
- la longueur (et oui je me répète) qu' on commence à sentir au bout de deux heures, quand la folle ascension de Jordan Belfort commence à subir quelques revers (et ça dure !)
- le manque de profondeur de certains personnages, surtout les personnages féminins (première et seconde femme de Jordan, transparentes, sitôt vues sitôt oubliées) et la pathétique utilisation de Jean Dujardin (tiens on ne sait pas quoi lui faire faire, mettons-le là cinq minutes il sera content), sous-employé, obséquieux et franchouillard (enfin, suissouillard pour l'occasion)
- La narration qui part un peu dans tous les sens, certes comme le personnage principal mais aux risques de nous perdre ; et la fin un tant soit peu bâclée (ah mais oui c'est déjà longuet, n'en rajoutons pas !)
- La non-sympathie inspirée par le personnage principal : malgré son talent pour diriger les acteurs, Scorsese n'arrive pas à rendre Jordan Belfort sympathique ( bien que LdC soit capable du meilleur, cf Les Noces Rebelles)
- La vulgarité ; bon, si les strippers ou le lancer de nains sont bien dans le ton du film, Leo une bougie dans le fondement n'était pas nécessaire et n'amenait rien au film, comme le trip masturbatoire de Jonah Hill en pleine party

Enfin bref, un bon film, un bon acteur, mais pas le film de l'année et probablement pas la razzia aux Oscars (surtout vue la concurrence). A voir pour les aficionados du réalisateur et/ou de Leonardo Di Caprio.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 269 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Lullabycrazy Le Loup de Wall Street