Mieux que "Voir la mer", mais...

Avis sur Le Magasin des suicides

Avatar Cinemago
Critique publiée par le (modifiée le )

Pour la première fois aux commandes d'un film d'animation, Patrice Leconte nous revient un peu moins d'un an et demi après le navet voyeuriste "Voir la mer". Il met en scène cette fois-ci une histoire à l'humour aussi noire que la marée éponyme.

Dans "Le magasin des suicides", Leconte narre l'histoire d'une famille vivant sur les penchants suicidaires d'une société en pleine autodestruction. On devine derrière cette société, représentée à travers une ville dont le gris est presque aussi noir que l'humour déjà cité, nos cités bureaucratiques européennes.

Leconte, dans ce récit, joue beaucoup sur la facilité d'adaptation par le dessin animé, car le côté ironique est moins mis en valeur par la prise de vue réelle. En effet, l'humour très noir tournant durant toute la première partie du film autour de la mort donnée à soi-même, est mise en dérision par les dessins assez réalistes, et les chansons toujours plus cyniques. Cet humour-là, sil semble être répétitif par son sujet, marche malgré cela assez bien.

Cependant, l'ambigüité du dessin animé exclusivement pour adultes se fait rapidement sentir. On s'attend à un dénouement qui échapperait aux codes du genre, simplement car le public est différent. Malheureusement, si le début salue une audace de toutes les répliques, la fin est clairement ratée. Elle rentre tout à fait dans les cahiers de charge des films enfantins, et la morale qu'elle se permet de donner sur le thème assez grave qu'est le suicide est d'une banalité désarmante.

Au final, ce film de 79 minutes aurait tout aussi bien pu être le sujet d'un court métrage de 40. Il nous présente la réponse de Patrice Leconte à la morosité ambiante de la société occidentale. Malheureusement, que les dépressifs ne pensent pas y trouver les solutions recherchées. Ici, l'amour est crédule, la musique débilitante et le rire facile. On appréciera néanmoins fortement les jolis jeux de mots de toute la première partie, et le trait plutôt original.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 248 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Cinemago Le Magasin des suicides