Je crois que je préfère me refaire l'intégrale de Sailor Moon en VF que de le revoir ...

Avis sur Le Magasin des suicides

Avatar San
Critique publiée par le

Hier, j’ai été au cinéma, heureuse de retrouver les salles obscures après trois mois tragique de rupture, je me réjouissais déjà d’aller voir ce film d’animation qui semblait tellement prometteur ! Mal m’en pris, j’aurais du m’arrêter à la bande annonce…

J’ai subis pendant la durée du film, une sodomie intellectuelle que même « Mister No Body » (que j’ai pourtant détesté avec une force hors du commun) ou encore « Alice » de Tim Burton n’avaient réussi à rendre aussi douloureux.

Reprenons les choses depuis le début, la bande annonce très réussi allie, graphisme et animation très sympathique avec humour noir et cynisme. Quoi de plus prometteur, il y avait de quoi présagé une grande réussite. Le film commence, l’introduction est encore sympathique quoiqu’elle ne m’a pas emballé plus que ça. Arrivé au magasin des suicides le calvaire commence.

Plus qu’un calvaire visuel, ce fut clairement un calvaire auditif. Quatre-vingt pour cent du film, et dieu sait que je voudrais que ça soit une exagération, est composé de chanson. Pour ceux qui ont une nostalgie de Disney c’est probablement parfait me direz-vous. Mesurez vos mots malheureux, non seulement ce sont des chansons mais ils ont le mauvais goût de chantez faux, pire encore certaines chansons si pas l’essentiel manque de rythme, sont incompréhensible ou simplement pas agréable à écouter. Toute parole est prétexte à une chanson, si bien qu’on en vient à prier pour que les personnages se contentent de la fermer tout le long. Mais ici, je mens, j’en suis venue à prier au bout d’une demi heure que le film se finisse.

Le manque de rythme est un des gros défauts du film et n’est pas uniquement inhérent aux chansons qui l’accompagnent (ou plutôt le « font »). L’intrigue, s’il y en a une, tourne rapidement en rond. La plupart des gags tombent à plat, les personnages sont bien dessinés mais mal exploité (sauf Alan le personnage principal qui est le plus moche de tous, il y a quelque chose d’ironique la dedans). J’aimerais en dire plus sur le film mais en réalité, j’ai rapidement décroché parce qu’après 50 minutes ou l’on voit le quotidien la famille d’Alan celui-ci décide brusquement avec ces amis d’arrête les suicides. Le moyen ? Rien de plus simple une voiture customisé au léopard avec de la musique…. Grâce à ca le magasin est détruit, sa sœur de 16 ans décide de se marier avec un type qu’elle a rencontré cinq secondes avant dont elle ne connait pas le prénom et d’ouvrir une crêperie…. Suis-je la seule à ne pas avoir compris comment on en est arrivé là en vingt minutes de temps ?

Mention spéciale à deux scènes ! La première où Alan et ses amis regardent sa sœur nue danser avec un morceau de foulard, les bruits et le dessin sont franchement érotique et il y a un côté un poil malsain renforcé par le fait que le lendemain Alan dessiné sa sœur nue en train de danser et que la mère n’y trouve rien à redire…..

Pour conclure je vous dirais juste, contentez-vous de la bande annonce c’est plus que suffisant ou lisez le livre il paraît qu’il est très bien mais par pitié ne faites pas la même erreur que moi, n’allez pas voir ce film !

PS: Cela dit une question me taraude, l'auteur de ce film d'animation aurait-il loupé sa vocation ? Je pense qu'il devrait se reconvertir pour la Comédie Musicale Française ... C'est le même niveau !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1694 fois
18 apprécient · 1 n'apprécie pas

San a ajouté ce film d'animation à 2 listes Le Magasin des suicides

Autres actions de San Le Magasin des suicides