👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Belmondo qui prend toujours autant de risque dans ses cascades à la cinquantaine, l'acteur fétiche de la nouvelle vague s'est tournée à cette époque au cinéma de divertissement. Il est claire que le scénario ne vaut pas celui du ''Professionnel'' mais ne brille que par Jean-Paul Belmondo ou a cette époque il commence à s'auto-parodier et deviens la caricature de lui-même. Pas très loin du semi-nanar et ne brille que par ses cascades et ces scènes d'actions. Pourtant nostalgique de cette époque je trouve ce film bien potable et pourquoi? C'est simple! Parce que Belmondo! Parce que Michel Audiard et parce que Ennio Morricone.

Cthulhu_Mantis
7
Écrit par

il y a 7 ans

2 j'aime

Le Marginal
Darms
4
Le Marginal

Bébel arrête les trafiquants.

Dans les années 1970/1980, on a pu voir de nombreux films avec Bébel, notre héros national, cumulant poursuites invraisemblables, action à profusion et faisant à chaque fois un carton au box office...

Lire la critique

il y a 8 ans

10 j'aime

Le Marginal
Lonewolf
7
Le Marginal

Critique de Le Marginal par Lonewolf

J'avoue que c'est peut-être un peu surnoté... Mais Bébel, c'est l'enfance de pas mal d'entre nous, c'était l'époque où le film d'action à la française avait encore une image dans les médias (parc...

Lire la critique

il y a 11 ans

7 j'aime

Le Marginal
HITMAN
7
Le Marginal

Où t'étais hier soir ?

Polar à cascades écrit et réalisé par le cinéaste Jacques Deray (La Piscine, Netchaïev est de retour) et dialogué par Michel Audiard avec la musique composée et dirigée par Ennio Morricone, Le...

Lire la critique

il y a 4 ans

6 j'aime

Beau-Père
Cthulhu_Mantis
10
Beau-Père

Critique de Beau-Père par Cthulhu_Mantis

Sans nul doute un des films les plus sérieux, dramatiques, émotive et sensible de Bertrand Blier. Délicat nullement provocateur, Rémi( Patrick Dewaere) est un musicien à la dérive d'autant que sa...

Lire la critique

il y a 5 ans

7 j'aime

7

Le Feu follet
Cthulhu_Mantis
7

Le mal est au cœur de ma volonté.

Ma première rencontre cinématographique de Louis Malle avec un de ces films les plus noirs, pessimiste et désespérant de sa filmographie. On est quand même désemparer par ce film surtout d'une...

Lire la critique

il y a 6 ans

6 j'aime

Paradis pour tous
Cthulhu_Mantis
10

Adieu angoisse et bonjour Bonheur...

Que sont devenus les rêves d'Alain Durieux? Lui qui voulait devenir un grand avocat et défendre les bonnes causes se retrouve à refourguer des assurances à des malheureux. Ratant son suicide, Durieux...

Lire la critique

il y a 5 ans

5 j'aime

3