La Mort dans la [manière] Poe

Avis sur Le Masque de la mort rouge

Avatar Zolotoï
Critique publiée par le

Roger Corman filme là un de ses huit films consacrés à Edgar Allan Poe.

Ce Masque fait aussi partie des trois films tournés par Corman en 1963, ce qui correspond à sa moyenne de films tournés chaque année entre 1955 et 1970. C'est un peu trop pour certains qui penseront qu'on ne peut prétendre ainsi à la qualité. Ils auraient tort.
Le Masque de la Mort Rouge est l'une des œuvres les plus flamboyantes du maître du fantastique, dans des couleurs chatoyantes ou sombres dues à la photo de Nicolas Roeg et au cadreur Alex Thomson .

Le film repose principalement sur Prospero, le seigneur du château (le so british Vincent Price). Prospero est le Mal personnifié. Sadique et froid, on découvrira bientôt que le séducteur désinvolte aux yeux bleus a fait allégeance à Satan et qu'il est prêt à tout pour servir son maître.

Juliana son épouse (Hazel Court) est le digne pendant de Prospero, avec la jalousie en plus à l'égard de Francesca ( Jane Asher) une jolie paysanne innocente enlevée par son époux.

L'intrigue parallèle tirée de la nouvelle Hop-Frog d'Edgar Poe montre la vengeance d'un nain humilié qui fait brûler vivant un orang outang.

Comme dans la vraie vie à cette époque les nombreux personnages de la Cour sont veules et serviles. Les paysans souffrent en silence de la tyrannie et sont les premières victimes de la Mort Rouge.

Revêtu d'une capuche rouge qui masque son visage, le personnage qui incarne la Mort Rouge, c'est à dire la peste, ébola ou n'importe laquelle de vos épidémies préférées, est réellement glaçant.

Un des meilleurs films de Corman tout simplement. Roger Corman lui-même était fier de son œuvre, la meilleure de ses huit adaptations de Poe selon lui, avec la Chute de la Maison Usher.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 88 fois
10 apprécient

Zolotoï a ajouté ce film à 3 listes Le Masque de la mort rouge

Autres actions de Zolotoï Le Masque de la mort rouge