Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Block Buster

Avis sur Le Mécano de la General

Avatar Before-Sunrise
Critique publiée par le

Le Mécano de la Général est un excellent film et ce pour trois choses : son humour, ses cascades et pour ses machines à vapeur. J'ai eu l'occasion de le revoir en ciné-concert, les images accompagnées par un quatuor à cordes sur une composition de ladite formation de musiciens. Un moment unique donc. Je ne ferai alors pas forcément état de la bande-son étant donné qu'aucune partition officielle n'existe pour ce film, en tout cas sur demande de Buster Keaton, et que donc ont été composées des dizaines de bandes-son différentes.

Alors si ce film vaut 10 à lui seul, c'est qu'il possède un charme fou et un humour de gags visuels et de quiproquos qui laissent à penser qu'en 1920, certains cinéastes avaient déjà tout compris et tout inventé. Buster Keaton en tête qui peut, sans aucune retenue, être considéré comme un génie à travers ce film et ce qui s'en dégage. Il n'est pas un simple cascadeur, c'est un funambule, un clown triste. Il ne saute pas, ne s'agrippe pas, il se faufile et se balade, avec une facilité déconcertante. Son faciès si particulier est extrêmement drôle par moments, notamment sa surprise face à ce wagon qui apparaît puis disparaît devant sa locomotive.
Ce qui est aussi délicieux dans le personnage de Johnnie Gray est son côté loser qui réussit ce qu'il entreprend mais uniquement par maladresse et coups de bol. Ainsi, il évolue dans un environnement qui avance autour de lui en le charriant sans qu'il en prenne vraiment conscience. Son seul but au départ est de remettre la main sur sa précieuse « Général » mais en aucun cas d'être un héros. Pourtant, il le devient sans s'en rendre compte.
Son duo avec le personnage féminin est également finement trouvé. Loin des clichés de l'amoureux transis et dévoué, Keaton prend sa bien-aimée pour une vraie sotte par moment (le coup du petit bois !) et cette dernière n'est pas cantonnée à un rôle de faire-valoir, elle est également drôle et burlesque.
Bien sûr, le contexte de guerre civile américaine est tout à fait propice à ces nombreux décalages et Keaton en profite pour se moquer gentiment de certains gradés.

Pour moi, ce film est donc un énorme coup de cœur, parcours sans faute, au rythme inégal par moment, certes, mais qui arrive toujours à trouver une astuce pour nous faire repartir dans l'aventure. Dans la salle de cinéma, il y avait des mômes, et entendre rire des gamins nés au 21ème siècle devant les pitreries d'un Keaton de 1920, ça vaut n'importe quel discours de cinéphile.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1392 fois
76 apprécient · 1 n'apprécie pas

Before-Sunrise a ajouté ce film à 5 listes Le Mécano de la General

Autres actions de Before-Sunrise Le Mécano de la General