Michèle ma belle...

Avis sur Le Miroir à deux faces

Avatar Before-Sunrise
Critique publiée par le

Ce film peut paraître très simple (iste ?) mais se révèle par moment complexe dans la perception des personnages (notamment ceux joués par Bourvil et Michèle Morgan).

Il pose la question de la beauté physique et son influence sur le déroulement de sa vie. Une femme laide sera-t-elle nécessairement plus gentille et généreuse qu'une belle femme ? On peut sérieusement se poser la question.

Le film évoque également très largement l'égoïsme. Chaque personnage l'est à un moment du film : le mari, la femme, le docteur, la soeur, même la mère... J'ai trouvé que le personnage de Pierre, joué par Bourvil, était l'un des plus intéressant, à la fois insupportable de mysogynie mais totalement touchant en homme blessé par la beauté de sa femme dans laquelle il ne se retrouve plus.
Habitué à avoir été "moyen" toute sa vie et à avoir constamment recherché à se maintenir à ce stade sur tous les plans, il se retrouve bouleversé par le changement physique de sa femme qui le dépasse et le ramène à sa médiocrité.

Le film ne convainc peut-être pas sur le coup mais laisse à réfléchir par la suite sur toute l'importance du "paraître" dans la vie et les conséquences que peut avoir un nez en trompette au profit d'un tarin sur l'existence d'une personne.

Qui a tort ? Qui a raison ? Au fond on ne peut blâmer personne de faire ce qu'il fait. Le film a peut-être un peu vieilli, notamment sur le rapport à la chirurgie esthétique qui est monnaie courante de nos jours, mais il porte un message fort toujours d'actualité.

Finalement, on ne vit sa vie que pour soi-même.... Quitte à faire des dégâts autour de nous.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1125 fois
7 apprécient

Before-Sunrise a ajouté ce film à 1 liste Le Miroir à deux faces

  • Films
    Illustration Films vus en 2011

    Films vus en 2011

    Idée piquée à quelques senscritiqueurs. [Ne sont pas pris en compte les films revus.]

Autres actions de Before-Sunrise Le Miroir à deux faces