Oh, mon Dieu ! Un tyrannosaure nanar ! Et il fonce droit sur nouuuus !

Avis sur Le Monde Perdu : Jurassic Park

Avatar Oktoberfest
Critique publiée par le

Après le succès du premier opus et l'histoire très prenante qui y était développé, je me rappelle très bien être allé au cinéma avec un enthousiasme énorme ! Après tout, c'était la suite d'un film excellent et toujours réalisé par Spielberg, avec des acteurs et des effets spéciaux de premier ordre. Que pouvait il se passer de mal ?

Et bien, c'est un des premiers films qui m'a fait découvrir un tactique d'Hollywood pour faire du pognon: Tout miser sur une franchise qui a déjà marché et qui a déjà une solide base de fans. Ils viendront voir le film de toutes façons.

Et effectivement, comme dans beaucoup de "sequels", les attentes sont fortement décues. Dans ce film, vous avez tous les clichés du film a gros budget dont le scénario a été écrit à la va-vite:
- Liste des éléments obligatoires : Dinosaures gentils, T-Rex, Velociraptor, Jeff Goldblum.
OK, maintenant, étoffons un peu les personnages:
-Femme "scientifique" qui ne connait rien à la science mais a une forte conscience écolo: Check
- Gosse horripilant: Check
- Badass Hunter: Check
- Eco-terroriste: Check
- Generic Mercenaries dont l'incompétence défie l'entendement: Check
- Chef d'entreprise qui ne voit que son intérêt et qui se moque de la vie des autres car pour lui seul compte le profit: check.

Bon, maintenant que nous avons des personnages aussi génériques que plein de clichés, écrivons l'histoire, elle aussi pleine de clichés, bien sur:

Gentil héros rencontre gentil femme aidée par "generic scientific" sur Monde Perdu. Enfant horripilant empêche relation de se nouer.
Gentil héros est pris dans la tourmente. "Generic Mercenaries 1-25" attaquent les gentils dinosaures, aidés et guidés par "Badass Hunter", le tout financé par Chef d'entreprise Méchant.
Eco-terroriste ruine les plans de Generic Mercenaries et Badass Hunter. Tout le matériel est détruit et les hommes doivent s'échapper via "Lost Badlands" peuplés de "T-Rex" et "Velociraptors".
Generic Mercenaries 1 à 25 meurent dans d'atroces souffrances, étant aussi capables avec leurs fusils que des Stormtroopers. Seul "Badass Hunter" s'en sort et ramène en prime "T-Rex".
L'équipage du bateau chargé de les ramener à San Diego sont tués sans raisons. Dévorés à distance par un dinosaure resté dans la cale du bateau... Et puis merde, trop dur à écrire ! On s'en fout.
Fuite à travers San Diego, Méchant Chef d'entreprise est puni par la ou il a péché...

Purée, mais quelle daube ! Pourtant, le film a bien sur cartonné aidé par les pouvoirs de la trinité "franchise", Fan base" et "Marketing".

Au fait, ce scénario de nanar écrit au fil du tournage sera repris par de très nombreux films, petits ou grands. Le dernier foutage de gueule en date étant bien sur Prometheus, qui reprend les mêmes personnages et exactement le même déroulement. Il suffit de swaper "dinosaure" par "créature (ayant un rapport lointain avec) Alien" et "Monde Perdu" par "LV223" pour avoir la même histoire.

A regarder entre potes pour commencer une soirée nanarde sympa avant d'enchaîner sur du plus lourd.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1578 fois
10 apprécient · 3 n'apprécient pas

Autres actions de Oktoberfest Le Monde Perdu : Jurassic Park