Spielberg recherché ; récompense de un million de dollars pour le ramener.. mort ou vif.

Avis sur Le Monde Perdu : Jurassic Park

Avatar Fatpooper
Critique publiée par le

Le second opus de la saga fonctionne nettement moins bien. Il n'ennuie pas mais il ne fascine pas non plus. Puis surtout, Spielberg trahit son premier film.

Les personnages déjà sont vides. Alors que le premier film offrait une gallerie de personnages simples mais cernés, ici, on ne connaît personne. Trop de personnages déjà, du coup aucun n'a droit à une exposition correcte. Puis le personnage de Goldblum n'a plus rien à voir avec celui du premier opus et ses motivations sont assez étranges (il prend tous les risques du monde pour ramener sa copine, et une fois sur place, elle lui dit non et désire aussitôt l'abandonner sur place??). L'intrigue est elle aussi énormément tronquée : les incohérences sont nettements plus nombreuses que dans Jurassic Park 1, et toujours au profit du spectaculaire. Spielberg et ses scénaristes en font trop et ça ne pardonne pas. En plus, toutes ces séquences en montage parallèle paraissent grotesques car nos héros s'en sortent toujours comme par magie. De ces conflits extraordinareis, il enr ésulte donc un certain ennui tant ils se résolvent facilement. Enfin on peut reprocher un scénario inutilement complexe, les objectifs n'arrêtent pas de changer, la muliplicité de personnages et puis leur réunion perdent le spectateur en futilités.

La mise en scène est plutôt pauvre. Spielberg ne semble pas arriver à gérer ce scénario trop riche en évènements, et n'arrive donc pas à donner un rythme à son film. Je pense que le pire défaut du film restera une utilisation scabreuse de la musique : en effet, il arrive que, juste après un drame (la mort horrible du gentil expert en armes par exemple) Spielberg nous flanque une musique bien héroïque parce que le héro a survécu et la caméra cadre en gros plan le personnage, oubliant alors l'existence de l'homme sacrifié. Ce problème de montage m'a fortement agacé tout au long du film. Ensuite il y a bien trop de moments où il est demandé aux acteurs de poser devant la caméra avant de délivrer une punchline peu efficace (sutout Goldblum qui passe d'une interprétation naturelle dans le 1 à quelque chose de totalement impersonnel ici). Enfin l'idée de ramener la bête à New York après 1h40 de film n'est certainement pas la meilleure ; le rythme était déjà malmené mais là, on bat tous les records. Toutefois, quelques scènes restent sympathiques à regarder tout au long du film, puis voir un dino a toujours quelque chose de touchant, donc le spectateur ne sera pas totalement en reste.

Bref, Spielberg offre ici un film décérébré, mais mal assumé comme tel (faire complexe pour divertir le plus simplement...). Il en résulte un film trop long décousu, incohérent, et dont les scènes spectaculaires lassent par leur surnombre. Et pan.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 604 fois
8 apprécient · 2 n'apprécient pas

Autres actions de Fatpooper Le Monde Perdu : Jurassic Park