Avis sur

Le Monde Perdu : Jurassic Park par Gaby Aisthé

Avatar Gaby Aisthé
Critique publiée par le

Le danger lorsque je me trouve face à une pulsion Jurassic Parkienne et que je laisse la tentation l'emporter, c'est que je ne peux pas regarder uniquement le premier... Je l'avoue, je n'ai aucune volonté en ce qui concerne certains films.

Il faut dire que ce deuxième volet, est loin d'être mauvais, même s'il est légèrement moins bon que le premier (personnellement je n'ai plus ce côté émerveillement. Comme le dit si bien Malcolm, ca commence par des wouuuu haaa, and then there is running and screaming ! Même si bien entendu je ne m'enfuis jamais, je suis une grande fille maintenant !).

Bref, ce film a un atout majeur - et même deux : le personnage de Ian prend plus d'importance, et nous trouvons la charmante Julianne Moore.
La présence de Ian signifie donc, et nous nous en rendons compte dès sa première apparition, plus d'humour. Quant à la présence de sa femme, cela signifie beaucoup d'entêtement et donc de situation délicates.

Si le premier volet nous donnait à réfléchir sur la nature, notre croyance en sa maîtrise, et les limites de la science, ce deuxième film aborde les relations familiales et nous apporte de nombreuses leçons.

- La première est pour les messieurs. Si vous aimez réellement votre femme, allez avec elle en taxi aux gala et ne séchez pas les repas de famille (surtout si ce sont des repas avec VOTTRE famille), sans quoi vous prenez le risque de devoir aller chercher votre dulcinée dans un endroit où vous n'enverriez pas même votre pire ennemie.

- La seconde est pour ces dames. Même si votre cher et tendre manque d'attention et n'est pas très présent, il y à d'autres méthodes pour le lui faire payer que d'envoyer vos jolies fesses dans un banquet pour dino. Personellement, je préconiserait davantage des propos suggestifs pour l'attirer chez vous, où aura lieu un repas de famille qu'il ne pourra pas déserter. Enfin ce n'est qu'une idée.

- la troisième s'adresse aux parents : les gamins sont des créatures fourbes et têtues, toujours en quête d'une grosse bêtise à faire. Lorsque vous ne les trouvez pas au moment de partir faire un petit voyage dans les îles tropicales, pensez toujours à fouiller vos bagages et méfiez vous !

- Une quatrième enfin. Lorsqu'un homme plein d'entrain et de courage vous dis qu'il a les pétoches d'aller quelque part, analysez la situation deux minutes avant de foncer tête baisser. Les hommes fiers admettent rarement qu'ils ont le trouillomètre en ébullition pour rien.

Enfin bref, passons ces réflexions hautement philosophiques et intéressons nous au film du point de vu film de divertissement.

Comme je l'ai dis précédemment, nous y trouvons une dose un peu plus élevée d'humour. Et comment ne pas compatir avec ce pauvre Ian qui ne demande qu'une chose, empaqueter femme et enfant pour déguerpir vite fait de l'île ? Comment ne pas souffrir pour lui lorsque les autres font tout ce qu'il ne fait pas faire alors qu'il les avait prévenu ?
Si ca ce n'est pas un héros !

Pour ce qui est de l'action, le film n'en manque pas non plus, avec son cortège de courses poursuites et d'attaques en tout genre.

Seuls deux points me chiffonnent, mais ils ne sont pas bien dramatiques.
1- le fait que dans ce deuxième volet, on ramène l'artillerie lourde. Je ne sais pas pourquoi, mais ca me fait toujours penser à Alien et compagnie. Après un premier volet où les choses buguent accidentellement, on envoie l'artillerie lourde pour se remettre dans la merde. Bon, d'accord, ce n'est qu'une excuse pour démarrer le film et impliquer de nouvelles têtes, mais ce côté manque d'originalité me chiffonne un peu ( deux minutes quinze secondes grosso modo)

2- je suis peut être stupide, mais comment fait maman T-rex pour tuer tout le monde sur le paquebot alors qu'elle est enfermée dans sa cale ? À moins qu'elle ne soit sortit, n'ai grignotté un morceau, puis ait mit le bouton d'ouverture de la cale dans la main d'un mort pour que d'une simple pression ils referme la porte derrière elle après qu'elle ne soit retourner faire sa sieste digestive ?

3- (oui je sais j'avais dis deux, mais quand même !) maman T-rex se ballade gentiment dans la rue. Depuis le tome un, elle a bien entendu apprit à marcher sur la pointe des pattes pour ne pas faire de bruit. Mais comment fait elle pour exploser un mur (pour aller siroter un cocktail dans la piscine) sans que cela ne réveil personne ? Ils sont tous sous valium dans cette ville ? Parce que pour ma part j'habite dans un quartier relativement calme, mais quand le voisin rempli sa remorque sur le parking à pas d'heure (oui j'ai un voisin bizare), je l'entend !

Mais bon, ces détails, comme ceux qui clochaient dans le premier, ne sont là que pour lancer l'action ou quelques scènes comiques et je ne saurai leur en vouloir réellement...

Pour ce qui est des acteurs, et bien goldblum est excellent et je félicite cette décision de donner plus de place a Malcolm, qui n'avait pas été développé dans le un. Julianne Moore est tout simplement divine (bon, je ne suis pas objective, je l'avoue), et incarne très bien cette diane Fossey tête de mule et casse cou.
La petiote à, je trouve, un peu moins de talent que les gamins du premier film, mais elle ne surjoue pas et n'a pas trop d'importance dans l'histoire alors...

Pour ce qui est de la mise en scène, nous sommes toujours à un bon niveau et la musique est encore une fois très bonne, alors que demander de plus ? Pas grand chose à vrai dire. Mai tenant, reste plus qu'à me retenir de regarder le troisième à la suite !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 295 fois
2 apprécient

Autres actions de Gaby Aisthé Le Monde Perdu : Jurassic Park