JURASSIC PARK de Steven Spielberg

Avis sur Le Monde Perdu : Jurassic Park

Avatar littlebigxav
Critique publiée par le

Steven Spielberg ne sait pas tout faire sur le plan cinématographique. Mais une chose est certaine il sait jouer avec les peurs. Depuis "Duel" film de télévision en 1971, et "Les dents de la mer" ("Jaws") tourné en 1975 qui avait changé le comportement des gens sur les plages. Il avait transformé son requin en sorte d'animal fantastique, féroce, mangeur d'hommes et quasi indestructible. Et ainsi réveillé des peurs durables chez les spectateurs.
Avec Jurassic Park il reprend les recettes des "Dents de la mer" et plonge ses héros dans un milieu hostile et déréglé qui transforme ce qui devait être un parc de culture et de spectacle en un cauchemar meurtrier.
Adapté d'un roman de Michael Crichton qui a lui-même participé à l'écriture du scénario, on s'interroge sur certains vide du scénario. Quid des nombreux techniciens du parc d'attractions, montrés en début de film?
De la même façon le scénario injecte du thriller dans le film avec le vol de gênes de divers monstres préhistoriques, mais aussitôt abandonné en milieu de gué. Quid des commanditaires du vol?
Steven Spielberg réussi sur le plan de la réalisation, là où il échoue sur la tenue de son histoire et le peu de crédibilité sur les dysfonctionnements du parc. Les béances du système de sécurité du parc laisse pantois le spectateur que je suis (les portes non vérouillées des voitures, c'est tout de même fort de café!), et me font déconnecter un peu du récit.
Les acteurs sont plutôt bons. J'ai un petit problème avec Laura Dern, dont j'ai du mal à apprécier le jeu (je parle sur l'ensemble des films que j'ai vu où elle apparaît) et pour ce film je ne déroge pas à la règle. Bien entendu les enfants sont crétins et pénibles mais c'est une généralité chez Spielberg.
Dommage que le personnage de John Hammond créateur du Jurassic Park soit un peu trop enfantin, Richard Attenborough aurait mérité un rôle un peu plus ambigu et pervers comme il l'était à l'origine dans le roman.
Je me suis donc plus concentré sur l'aspect technique du film qui à part la course du troupeau de bestioles poursuivies par un t-rex à l'animation franchement saccadée, est assez exceptionnelle pour l'époque, et fait encore son petit effet de nos jours. Les dinosaures sont impressionnants.
La musique de John Williams est habile et sait habiller le film dans les moments bucoliques ou les moments de terreur.
Steven Spielberg n'ose pas aller au bout du gore en sacrifiant un des héros du film. Il lui fallait quand même faire un produit visible par la famille.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 246 fois
1 apprécie · 1 n'apprécie pas

Autres actions de littlebigxav Le Monde Perdu : Jurassic Park