Avis sur

Le Monde perdu par Eric31

Avatar Eric31
Critique publiée par le

Le Monde perdu (The Lost World) est un bon film fantastique américain réalisé par Irwin Allen, coécrit Charles Bennett met en scéne une expédition, en plein cœur de l'Amazonie sur un haut-plateau peuplé de créatures préhistoriques, qui se compose du professeur George Edward Challenger (joué par l'excellent Claude Rains) un vieil homme égocentrique et sociopathe.... du Lord John Roxon (joué par l'excellent Micheal Rennie) un aventurier coureur de jupon... de la jeune et jolie Jennifer Holmes (jouée par Jill St. John) une fille a papa (son père le directeur du Journal Daily Gazette, finance l’opération...) avec son caniche et jeune frère David (joué par Ray Stricklyn)... de Edward Malone (joué par David Hedison... vu précédemment dans La Mouche noire et qu'on reverra par la suite dans la série Voyage au fond des mers) un journaliste assez poltron... du professeur Summerlee (joué par l'excellent Richard Haydn)... de Manuel Gomez (joué par le très bon Fernando Lamas) le pilote de l'hélicoptère... et Costa (joué par Jay Novello) un guide Indien trouillard et cupide... ou ils vont faire face a des Dinosaures (interprétés par des Lézards Géants et un jeune crocodile... maquillés)... Ainsi qu'a des indigènes anthropophages... Inspiré du roman d'Arthur Conan Doyle (The Lost World) paru en 1912... qui était le premier volet de la série des aventures du Professeur Challenger (Un personnage vaniteux, grossier, colérique, dangereux et exubérant... Très bien interprété par Claude Rains dans le film... et précédemment par Wallace Beery (Version 1925),qui comprend cinq romans (La Ceinture empoisonnée (1913), Au pays des brumes (1926), La Machine à désintégrer (1927) et Quand la Terre hurla (1928)... Ce long métrage ne manque absolument pas de charme, malgré ces dinosaures qui ressemble beaucoup plus a des lézards qu'autre chose (A cause d'un budget réduit de moitié (A cause de la Tornade financière Cléopâtre (produit par Twentieth Century Fox) qui a tout englouti sur son passage... Car les effets spéciaux aurait dut être fait par le grand Willis O'Brien (King Kong (1933) grace a ses personnages plus ou moins sympathique (L'aventurier qui devrait être le veritable héros du film... est responsable de la perdition de la précédente expédition composé du professeur Maple White (Lire le roman pour comprendre) et les deux véritables héros improvisés sont le journaliste poltron et le jeune frère de la fille a papa...) et a son coté Survival digne des Chasses du conte Zaroff... A noter que la plaine Amazonienne décrite dans le roman et le film existe réellement... c'est le Mont Roraima une montagne (de 1 000 mètres de hauteur) d'Amérique du Sud partagée entre le Brésil, le Guyana et le Venezuela... peuplés de plantes carnivores, de reptiles et de monstres amphibiens... qui a été gravi qu'en 1884 par une expédition britannique.. Ce qui a inspiré l'auteur du roman... d’où est inspiré ce très bon survival.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 288 fois
1 apprécie

Autres actions de Eric31 Le Monde perdu