Jurassic bof.

Avis sur Le Monde (presque) perdu

Avatar Boubakar
Critique publiée par le

Après Ma sorcière bien-aimée, Will Ferrell joue à nouveau dans un remake d'une série culte des années 60-70, à savoir Land of the lost, sauf que qu'elle était inédite en France. Celui-ci joue un paléontologue qui, accompagnée de son assistante et d'un branleur, sont projetés à la préhistoire, poursuivis par un T-Rex et qui trouvent comme nouveau pote un homo-sapiens.

Je pense que le film a le cul entre deux chaises ; à savoir qu'il veut être grand public, avec de l'aventure, un peu comme Voyage au centre de la terre, sorti à la même époque, et de la comédie bien grosse dans le pur style de Will Ferrell. Si, dans le premier cas, c'est totalement raté, avec un rythme qui fait du yoyo, j'avoue que les scènes avec Will Ferrell et Danny McBride sont souvent désopilantes. Et puis, voir le premier se réveiller en gros plan torse nu, dans un format large, ça vaut tous les plans de 2001, qui est notamment parodié dans la présence cet homo-sapiens joué par Jorma Taccone, qui est au-delà de la nullité. Il y a aussi la présence de Chorus Line, notamment sa chanson vedette qui aura une grande importance.

Honnêtement, sans les deux acteurs, j'aurais peut-être jeté l'éponge, car ce qu'on y voit est souvent consternant ; notamment toute l'intrigue finale avec les extra-terrestres... On sent que les scénaristes ont ramés comme des fous pour faire tenir les 100 minutes pour un tel blockbuster, mais c'est clairement loupé.
D'ailleurs, ce film va clairement couter la carrière au cinéma de son réalisateur, Brad Silberling, puisque le bide sera tel qu'à l'exception d'un film, il passera du côté des séries télés. Cruelle ironie...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 125 fois
3 apprécient

Autres actions de Boubakar Le Monde (presque) perdu