Avis sur

Le Mur invisible par limma

Avatar limma
Critique publiée par le

Le Mur invisible est le premier film de Julian Roman Pölsler. Une étude subtile de notre condition humaine, de notre mode vie, de la survie et du retour à la nature. Signe d'enfermement ou au contraire d'ouverture, nous suivons la lente évolution de "la femme" qui fera son propre cheminement : de l'espoir, à la certitude de sa définitive solitude. C’est alors le choix de l'adaptation, rejoindre la nature avec acceptation, et prendre ce qu'elle offre, trouver de quoi se nourrir, chercher à fuir. Les scènes de “rencontre” avec le mur, ou le passage en force en voiture se fera de la délicatesse à la violence et donne de la puissance à un film particulièrement lent.

Avec une introduction dynamique, la joie des vacances, belle voiture décapotable, musique entraînante et paysages splendides, le vide qui s'en suivra s'en trouve renforcé. La disparition de ses amis, les voisins comme figés dans leurs derniers gestes...et ce mur infranchissable.

Un récit teinté de surnaturel, de science-fiction et de rapport à la foi, où la nature, malgré sa dureté, lui offrira quelques dons, mais aussi une expérience radicale avec la rencontre de l'Etranger tellement soudaine qu'elle n'en est que plus perturbante voire horrifique, mettant en péril tout son monde, et la révélera véritable guerrière.

Une mise en scène sobre jouant sur la pénombre, le dénuement par le décor intérieur pour appuyer la solitude. De plus grandes séquences sublimant les paysages naturels, pour prendre une grande respiration d'air frais, et suivre le rythme de la nature, où le temps n'a plus guère d'importance.

Tout contribue à poser l'intrigue hors de la réalité. Est-ce un fantasme de solitude, sa propre folie en réponse à un refus du monde ?

Martina Geddeck, retranscrit parfaitement cette femme, face à une situation inexplicable. Aucune piste n'est donnée, et on ne saura rien de la catastrophe. Malgré une narration contemplative, l'intrigue est prenante. Film silencieux, seule la voix off retranscrit son journal qu'elle remplit chaque jour, de simples détails à des réflexions plus philosophiques en nous racontant son histoire. De son arrivée au moment où elle raconte son expérience, le temps à passer, et elle devra écrire pour ne pas se perdre elle-même. Le silence, ses regards perdus au loin et le changement physique permettent de saisir le personnage, ses sentiments et une certaine angoisse. Comprendre cette absence d'humanité et la dure réalité de ne compter que sur elle-même, de ne plus partager ni échanger et de là, le bien-fondé même de son existence. Entre tristesse et bonheur, son chien pour fidèle compagnon, ses autres animaux en soutien de sa volonté, pour continuer à exister.

Un film puissant et traumatisant sur notre capacité à nous adapter.
Adapté du livre de Marlen Haushofer, publié en 1963.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 411 fois
9 apprécient

limma a ajouté ce film à 1 liste Le Mur invisible

Autres actions de limma Le Mur invisible