Epave Night

Avis sur Le Navire Night

Avatar Sophie Chol
Critique publiée par le

J'ai rarement vu un film aussi ennuyeux et pédant. C'est trop perché pour moi et bon dieu de bois, que c'est noueux et anxiogène ! Laissez moi sortir ! Je veux vivre! Retrouver la lumière ! Pourquoi suis-je devant ce film, enfermée dans l'esprit alambiqué et dépressif de cette dame ?? Pourquoi? L'Amant c'était un beau livre, le Vice Consul c'était déjà un peu tordu, mais là, là, c'est quoi ce craquage nerveux ?

Sérieusement, en quoi ce film est génial ? Pourquoi les gens l'ont bien noté sur senscritique? Etes vous tous malades? Que se passe-t-il dans ce monde? Je rêverais qu'on m'explique car j'ai eu beau essayer, je trouve le texte égocentré, surfait et une fois qu'on s'est habitué à son style plein d'anaphores, comment ne pas s'en lasser? On tourne en rond ! Qui êtes vous critiques optimistes ? Esthètes avant-gardistes ? Je vous admire pour supporter cette torture, et vous contemple, inquiète. Mais non, ce film est nul ! Ma raison le dit. Je ne sais plus où j'en suis ! Suis-je la seule à n'avoir rien saisi de cet..objet filmique ? Et pour ceux qui ne comprendraient pas mon cri du coeur ulcéré, j'aimerais vous soumettre en substance que j'ai perçu de cette ...horreur!

Ma retranscription :

EPAVE NIGHT

**Voix off : ( lente, articulée, dépressive...)

Il fait jour. Des feuilles. Il fait jour et les feuilles tombent... Un 20 Octobre, un jour de soleil. Un soleil et des feuilles. 11h47. C'est l'heure. Une heure en automne.

Un homme et une femme se parlent. Ils sont...au téléphone.... Ils mènent l'histoire. Ils sont le film. L'homme et la femme du film; Ils sont le film et l'histoire. Ils ne se sont jamais vus.

Ils se disent qu'ils aiment la blanquette de veau. Quand elle n'est pas.... noire. Quand elle sort bien du four. Quand cela sent bon. Il dit que c'est l'automne. L'automne fait peur. Des feuilles tombent......

Elle dit qu'elle a les yeux vert, vert de printemps et lui les yeux noirs. Très noirs. Autour d'eux les toits des maisons couverts de pluie. L'automne. Très noir.

Il pressent l'orgasme noir avec la fille aux yeux verts............. Alors il n'y a rien à voir..... Se perdre, toujours se perdre. Blanquette de veau noire. Nuit des temps !

Aveugle...... Des mois passent. L'homme et la femme de l'histoire. Un homme, une femme dans un film. L'homme et la femme du film et de l'histoire.

Un an passe, deux ans, trois ans, quatre ans, cinq ans...mille moutons...euh an... Ils ne se voient toujours pas. Ils se goûtent encore. Comme la blanquette de veau qu'on a sur la langue. Qu'on avale pas. Un goût triste, de mort. Tout est noir....... Leurs orgasmes sont noirs. Elle a aujourd'hui 26 ans. C'est l'automne de ses 26ans.

Il fait jour.....il faut jouir! Des feuilles. Ils veulent les voir. Il fait jour et les feuilles tombent....L'homme et la femme de l'histoire, l'homme et la femme du film. Un homme et une femme de leur histoire.

Et Blablabla..bla #mort #orgasmes #tempsquipasse #histoiredamour #jabusedeoufaveccertainesfiguresdestyle PENDANT 1h30 !!!!!!!

Plans images en arrière fond :

Des statues, un burger king, des toits de maison, un rat crevé, le chat qui dort...bref tout ce qui nous tombe sous la main. Au pire on rajoute des fonds d'écran windows en noir et blanc entre chaque séquence. Chaque plan doit durer 10 bonnes secondes et être filmées de façon monotone en travelling ou en plan fixe.

*"Les gens trouveront ça poétique car ils n'y comprendront rien.
C'est du génie !!!! Du génie !!!!!!!! Voilà le génie..." diront-ils. *

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 307 fois
9 apprécient

Sophie Chol a ajouté ce film à 1 liste Le Navire Night

Autres actions de Sophie Chol Le Navire Night