Affiche Le Nom de la rose

Critiques de Le Nom de la rose

Film de (1986)

Star Wars 0 : Le Livre qui tue.

Je vais te dire la vérité, j'ai failli l’appeler « Star Wars 0 : Le Livre qui tue » mais je me suis retenu (en fait non, je l'ai fait). Alors il est possible qu'à des moments, je me lâche en parlant de sabre-laser ou de la Force, il faudra faire avec. Déjà, c'est plein de mecs en robe. J'ai rien contre les mecs en robe sans en être particulièrement friand mais force est de constater qu'il y en... Lire la critique de Le Nom de la rose

115 19
Avatar DjeeVanCleef
9
DjeeVanCleef ·

8- "Le Nom de la rose" dans mon - "TOP 10" -

Des évènements troublants et très graves se déroulent dans une abbaye bénédictine située au nord de l'Italie, entre la Provence et la Ligurie, en cette année 1327. En effet certains moines sont retrouvés là, suite à une mort mystérieuse sans qu'une explication plausible puisse être avancée. Afin d'élucider ce mystère, l'Abbé fait alors appel aux services d'un franciscain ex-inquisiteur,... Lire la critique de Le Nom de la rose

69 31
Avatar Gérard Rocher
10
Gérard Rocher ·

Enigme médiévale

"Le Nom de la Rose" est l'un des films qui m'ont le plus parlé. D'abord parce que j'y retrouve l'atmosphère des milieux intellectuels médiévaux que j'ai été amené à étudier, celle des scriptoria, des enjeux philosophiques de l'époque, dominés par les montagnes de gloses sous lesquelles on ensevelissait Aristote. Ensuite, le monde clos des monastères, évoquant aussi bien un repli défensif devant... Lire la critique de Le Nom de la rose

59 3
Avatar khorsabad
10
khorsabad ·

"La loi du silence" écclésiastique !

"Polar gothique" ont louangé les critiques parisiens, avec leur manie outrancière de classer les films. Soit. D'ailleurs, pour son 4e film, Annaud lui-même, à cette formule, a plus ou moins... donné foi ! Péripéties d'une enquête au sens policier du terme, mais menée par un père franciscain au sein d'une abbaye de Bénédictins en 1327 ! Va pour "polar gothique"... Présenté ainsi, le sujet... Lire la critique de Le Nom de la rose

45 16
Avatar Ticket_007
9
Ticket_007 ·

Le rire est-il ennemi de la foi ?

Co-production entre la France, l'Italie et la RFA, "Le nom de la rose" permet à notre Jean-Jacques Annaud national de s'exporter et d'adapter librement le best-seller d'Umberto Eco, avec en tête d'affiche rien de moins que James Bond en personne, pour ce qui deviendra un succès à la fois critique et publique, tout autant qu'un de ses films les plus réussi. Sorte de thriller médiéval dans la... Lire la critique de Le Nom de la rose

54 2
Avatar Gand-Alf
9
Gand-Alf ·

Appeler chaque chose par son véritable nom

Parmi les collines qu'un froid mordant fait recouvrir de son hivernal manteau, s'élève une sombre abbaye habitée d'un mystère d'une semblable teneur. Montés sur âne et cheval, Guillaume de Baskerville et son apprenti Adso de Melk s'engouffrent au cœur même du bourbier, enquêtant sur d'inquiétants décès de moines. Sous la résonance des chants grégoriens explosant en chœurs pénétrants, nos deux... Lire la critique de Le Nom de la rose

25 9
Avatar Fosca
9
Fosca ·

Mon premier émoi.

Nous étions en juin 1989, j'arrivais dans le salon le cœur haletant et les tempes brûlantes après un foot dans la cour avec l'enfant des voisins. Mon pyjama en pilou trop rêche me grattait à cause de la sueur dans le dos. Et puis la speakerine a annoncé le film après la météo régionale. « Le nom de la rose ». Mon père à coté de moi finissait de me cracher dans la figure sa gitane sans filtre... Lire la critique de Le Nom de la rose

44 4
Avatar jonibigood
8
jonibigood ·

Pour dominer la nature, apprends d'abord à lui obéir.

Cinq ans après la sortie de la production ambitieuse et coûteuse La guerre du feu et ayant obtenu le césar du meilleur réalisateur, Jean-Jacques Annaud avait suffisamment de quoi convaincre l’écrivain Umberto Eco d'adapter au cinéma son roman Le nom de la rose, livre qui a connu un succès mondial suite à sa vente en plusieurs... Lire l'avis à propos de Le Nom de la rose

29 2
Avatar LeTigre
9
LeTigre ·

La très grande bibliothèque

Le roman d'Umberto Eco est extrêmement foisonnant et s'inspire directement de cette période d'inquisition qui suivi les croisades contre les cathares. Le personnage de Bernardo Gui a bien existé et fut le grand inquisiteur de Toulouse. Guillaume de Baskerville s'inspire de Bernard Délicieux, moine franciscain qui mourut en prison pour avoir voulu protéger quelques cathares, mais complètement... Lire l'avis à propos de Le Nom de la rose

26 4
Avatar -Marc-
8
-Marc- ·

Thriller moyenâgeux

Six ans après le roman à succès d'Umberto Eco, Le Nom de la Rose se voit adapté au cinéma, ce qui n'est pas une mince affaire étant donné la réussite du bouquin et le style habile qui fait la réputation de son écrivain. A la fois film historique et thriller hard boiled, Le Nom de la Rose est à la fois... Lire la critique de Le Nom de la rose

5 8
Avatar Monsieur_Cintre
8
Monsieur_Cintre ·