Des chambres à quoi ?

Avis sur Le Nom des gens

Avatar Daigo05
Critique publiée par le

Quelque chose me dérange dans ce film, mais quoi ? Les vannes étaient drôles pourtant, et j'ai vu suffisamment de seins (et + si affinité) durant cette heure quarante pour ne pas avoir à me plaindre.
Bahia dit : "La politique, c'est des idées, et les idées de droite ça a toujours été le fric, le nationalisme et la loi du plus fort." Bon, déjà ya des termes en politique. Si le fric correspond au capitalisme, qu'est-ce que c'est "la loi du plus fort" ?
Si tous les pays ont besoin de fric, il est vrai que les capitalistes vont chercher à en avoir plus que le voisin. Mais si ces capitalistes étaient nationalistes, ils partageraient avec leurs compatriotes. Or je vois mal comment on peut se soucier de son pays quand on cherche avant tout à emmagasiner du fric, quitte à piquer dans la caisse. Donc non, les capitalistes ne sont pas nationalistes, mais ils le font croire. Bon, je dis pas, ya peut-être des mecs de droite véritablement soucieux du sort de leur pays, bernés par leur propre propagande, mais dès qu'on leur graisse la patte pour soutenir de grosses multinationales, causant ainsi des milliers de licenciements, vont-ils tous rester intègres ? Si oui, bienvenue à gauche. Non pas la rose, la rouge.
Ce film montre une militante qui ne milite pas du tout. Enfin, si, avec son corps, involontairement. Elle critique les communautarismes musulman ou arabe, elle appelle à ne pas en faire l’amalgame. Elle et ses amis soutiennent la laïcité, l'intégration à la population française, le multiculturalisme. Seulement s'il est vrai que la religion devrait rester chose privée, et que ce serait bien que tout le monde puisse faire l'amour et pas la guerre, je ne crois pas que tous ceux qui ont combattu jusqu'ici en terre sainte l'aient fait par racisme ou par manque d'ouverture d'esprit. Ils l'ont fait par nécessité, pour combattre l'oppression, seuls. Parce qu'aussi ouverte d'esprit notre belle France est-elle, elle ne fera preuve d'ingérence que pour bombarder ceux qu'elle a désignés comme terroristes, et qui sont, quelle que soit leur appartenance politique, des hommes, des femmes, des enfants. Donc je crois que face à ce manque de réponse de la part du pays qu'ils aimeraient bien pouvoir assimiler, les musulmans, les arabes et tous ceux qui partagent leur culture n'ont pas eu d'autre choix que celui du communautarisme. Et puisqu'il est tant question d'élections dans ce film, j'ajouterai : peut-être que si nous cessions d'élire, nous ne serions plus un pays gouverné par des élites.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 284 fois
Aucun vote pour le moment

Daigo05 a ajouté ce film à 3 listes Le Nom des gens

Autres actions de Daigo05 Le Nom des gens